Accueil CULTURE Côte d’Ivoire : Un Séminaire des Chrétiens Hommes et Femmes d’affaires et décideurs se tiendra les 24 et 25 novembre à Abidjan

Côte d’Ivoire : Un Séminaire des Chrétiens Hommes et Femmes d’affaires et décideurs se tiendra les 24 et 25 novembre à Abidjan

0
0
237

La Communauté Mère du Divin Amour en partenariat avec la Coalition des Chrétiens Hommes et Femmes d’Affaires et Décideurs organisent les 24 et 25 Novembre prochain à Abidjan, un séminaire international dénommée New Africa Builders 2018.

En prélude à ce séminaire, la présidente internationale Dao Gabala Mariam a animé un point de presse ce vendredi 16 novembre 2018à son cabinet sis à Cocody les vallons.

Elle a expliqué que cette rencontre se veut, un moment de ressourcement, de restauration spirituelle, de communication en Christ, d’apprentissage de leadership, de management des organisations selon la parole, de partage, de networking, de réseautage, de la gestion de nos différences, d’union en Christ et d’expérimentation du leadership de service aux frères et sœurs.

Le séminaire international est structuré autour de 3 volets, afin de permettre aux participants de s’enrichir par cette plateforme unique. Le volet spirituel, essentiellement composé d’enseignement et de témoignages en accord avec le thème central, le volet développement et managérial, est composé de panels, d’ateliers et de tous autres activités favorisant le partage d’expérience humaine et professionnelle.

Toujours selon  Mme Dao Gabala Mariam, les enjeux de ce séminaire consistent à bâtir autrement le changement de l’Afrique.

«Il se trouve que la foi est une énergie puissante qui traverse le continent, et foi là, si nous pouvons canaliser cette énergie pour transformer le continent alors nous aurons fait un part a travers la foi pas celui qu’on vit seulement dans les lieux de culte, mais qui sa vie aussi dans le développement que cette foi-là soit le levier que nous allons asseoir pour nous-mêmes.

Et l’enjeu de cette initiative, c’est de permettre aux croyants que nous sommes d’êtres restaurés dans leurs dignités d’homme, Homme avec grand H, homme et la femme et leurs dignités d’enfants de Dieu, parce que quand on est là entre Africains on a toujours l’impression que l’Afrique est inutile que nous ne puissions rien y faire, alors comme les autres continents on restaurer leurs dignités, nous avons le droit de restaurer la nôtre. En restaurer cette dignité nous devons êtes capable d’utiliser tous nos génies pour développer notre continent.

J’ai toujours l’habitude de dire que l’Afrique n’a personne à rattraper l’Afrique n’a personne à copier autant nous sommes des milliards de personnes nous tous uniques autant chaque continent est unique et nous devons assumer cela à tant qu’Africain Dieu nous a donné les mêmes talents que les autres », a-t-elle expliqué.

« En deuxième position nous a tant que Chrétien a tant que croyant nous devons ramener nos valeurs de la foi, nous avons plus confiance dans les autres quand nous sommes en affaires et la corruption est devenu la jumelle des affaires il faut séparer tout ça. Il faut remettre les valeurs l’Europe et l’Amérique se sont bâties sur les valeurs Chrétiennes, ce qui est très important et bénéfique dans tout cela, c’est que Homme et Femmes nous transformer nos économies en des économies prospèrent et transparente où chacun à est nival apporté quelque chose.

On parle beaucoup de taux de croissance mais c’est trop éphémère une croissance dans les grands travaux ne se ressent pas vite sur les populations. On ne peut pas changer le monde tout seul c’est ensemble qu’on peut le changer, il faut créer ce réseau puissant d’homme et de femme d’affaires baser sur la foi en Christ» s’est défendu la première responsable internationale de cette plateforme

Plus de 1.000 participants sont attendus à ce séminaire.

 

Cyrille Bah

 

 

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans CULTURE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Déclaration/Richard Bell (Ambassadeur des États-Unis en Côte d’Ivoire) : « La violence basée sur le genre est reconnue comme facteur de la propagation du SIDA »

Le monde est confronté à des défis inattendus au début de la campagne des « 16 jours dR…