Accueil SANTÉ Côte d’Ivoire : Transport, les acteurs foulent au pied les mesures d’hygiène dans la lutte contre le Covid 19.

Côte d’Ivoire : Transport, les acteurs foulent au pied les mesures d’hygiène dans la lutte contre le Covid 19.

0
0
41

Le haut conseil du transport en Côte d’Ivoire a pris des mesures draconiennes pour soutenir le gouvernement dans la lutte contre le Coronavirus. Notre équipe a sillonné la commune de Treichville et Adjame pour s’imprégner des réalités sur le terrain. Force est de constater que ses mesures sont foulées au pied. Nous avons tourné de la Gare de Bassam en passant par les points de chargement de la rue 12 et ceux de la rue 38 près du pont De Gaule.

 

Ces mesures sont quasi inexistantes dans ces lieux de transport. Un syndicat nous lance, ” nous ne sommes au courant de rien”. Certains apprentis gbakas et chauffeurs portent des gants et cache-nez. Aucune mesure à l’endroit des clients. Un apprenti rencontré à la rue 12, qui  sous le saut de l’anonymat, ‘’Djoulatchiè’’ propriétaire du véhicule est là-bas, il attend sa recette. S’il y a quelque chose, c’est lui qui doit nous informer. Sinon, nous on charge normalement pour avoir notre argent.

Tu dois payer syndicat, chargement et faire recette, faire le plein de carburant, payer ticket. On travaille dur pour tenir ” a indiqué, le convoyeur de la ligne Treichville – Adjame liberté. Au point de chargement de la rue 38  même constat. Quand nous arrivons à la gare de Bassam, il est midi, un mini car est en train de  charger pour la destination Bassam. Les passagers eux-mêmes doivent s’en procurer le gel mains et le cache-nez. Ici on fait l’effort de réduire les places à 8 ou 10 personnes. Sillonnant la gare, seule la Compagnie MD respect les consignes du Haut Conseil du Transport, en offrant du gel mains et réduire le nombre de passagers.  

 

À Adjame liberté, épicentre de la cité commercial d’Abidjan. Le monde ne désemplit pas. La situation est comme a son habitude, ici difficile de penser aux mesures de sécurité. Le seul fait marquant est le point de lavage des mains au niveau de la gare des Gbakas à la Renault. Des jeunes offrent de l’eau et du savon pour le lavage des mains avant d’empreinte et aux passants.

 

Keita Moussa, responsable des jeunes convoyeurs de Côte d’Ivoire ” nous suivons les règles établies par le gouvernement. Cette maladie est dangereuse alors, nous le faisons pour le bien-être des gens. Passager et passant, c’est gratuit”. Pour eux cela est leur aide dans la lutte contre cette pandémie qui ravage le monde

Izoudine Youssef

 

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par Saint Cyrille
Voir Plus dans SANTÉ

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Football : Le calendrier complet de la phase finale de la Ligue des champions

Quelques heures après le tirage au sort du Final 8 de la Ligue des champions, l’UEFA…