Accueil POLITIQUE Côte d’Ivoire/SICOGI : Un trou de plus de 3 milliards F laissé par Loukimane Camara, bras droit de Guillaume Soro

Côte d’Ivoire/SICOGI : Un trou de plus de 3 milliards F laissé par Loukimane Camara, bras droit de Guillaume Soro

0
0
198

C’est une révélation fracassante qui vient éclabousser, une fois de plus, l’un des proches de Guillaume Soro à savoir l’ex-DG de la Société ivoirienne de construction et de gestion immobilière (Sicogi) , Loukimane Camara, récemment libéré après plusieurs mois de détention pour trouble à l’ordre public après le retour avorté de Guillaume Soro à Abidjan.
De quoi s’agit-il ? selon l’actuel Directeur général, Bouaké Fofana, qui était mardi l’invité de « Les grands rendez-vous de l’Expression», le temps passé par Loukimane Camara, entre 2012-2016, a n’a pas été reluisant pour la boîte.

Bouaké Fofana a révélé un résultat des activités ordinaires négatif au cours de ces cinq exercices et les pertes cumulées sur cette période estimées à plus de 3 milliards FCFA.
Toujours selon lui, la SICOGI a accumulé un endettement trop lourd (triplé en 5 ans) au 31/12/2016, une procédure d’alerte initiée par les Commissaires aux comptes lors de l’examen des comptes 2015, une rupture du dialogue avec les partenaires bancaires qui détenaient des hypothèques sur plusieurs terrains, de nombreux désistements enregistrés sur les programmes etc.
En un mot. Loukimane Camara a laissé dans un piteux état cette entreprise, fleuron de l’immobilier qui a logé des milliers de familles ivoiriennes et qui a marqué de ses empreintes le paysage urbain d’Abidjan.

Toutefois, en sa qualité d’intellectuel et expert chevronné, Bouaké Fofana a assuré, que depuis qu’il est aux affaires, la Sicogi est de retour.
Pour relever la tête, lui et son équipe ont mis en œuvre un plan de restructuration qui, initialement prévu sur 03 ans, s’est plutôt achevé au bout de 02 ans et demi.
« A ce jour, la mission de restructuration est presque réussie car la SICOGI est revenue à l’équilibre financier et est sur le point de renouer avec ce qu’elle sait faire le mieux, c’est-à-dire construire et vendre des maisons à moindre coût aux classes moyennes et défavorisées, et je l’espère, dans un avenir proche, louer aussi. La SICOGI est donc revenue à son cœur de métier et elle entend jouer son rôle de leader sur le marché immobilier. Nous avons aujourd’hui regagné la confiance de tous nos partenaires, tant au niveau technique qu’au niveau financier. De nombreux constructeurs sont à nos portes et sont prêts à nous accompagner sur des programmes de grande envergure. Vous avez d’ailleurs dans cette salle un nouveau partenaire, avec qui nous sommes sur le point de signer pour près de 20 000 logements sur les 5 années à venir», a précisé Bouaké Fofana.

Fulbert YAO

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans POLITIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Divo/ Cotisations des Coges:Amédé kouakou suspend tous les frais annexes

Toutes les cotisations exceptionnelles levées par les comités de gestions scolaires (Coges…