Accueil POLITIQUE Côte d’Ivoire-Rwanda : Jean Marie Ackah président de la CEGCI

Côte d’Ivoire-Rwanda : Jean Marie Ackah président de la CEGCI

0
0
203
  • Excellence Monsieur le Président de la République du Rwanda,
  • Excellence Monsieur le Vice-président de la République de Côte d’Ivoire,
  • Monsieur le Ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Promotion des PME,
  • Messieurs les Ministres,
  • Monsieur le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire (CCI-CI),
  • Mesdames, Messieurs les Présidents des Organisations professionnelles du secteur privé,
  • Mesdames et Messieurs les Membres du Conseil d’Administration de la CGECI,
  • Honorables invités,
  • Mesdames et Messieurs,

Excellence, Monsieur le Président de la République du Rwanda,

C’est un grand honneur pour moi de vous souhaiter la traditionnelle AKWABA (la cordiale bienvenue) à La Maison de l’Entreprise, siège Social de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI); et de vous adresser mes très déférentes salutations ainsi que celles du Conseil d’Administration, de l’ensemble des membres de la CGECI et de tout le Secteur Privé ivoirien.

La Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), qui a l’insigne honneur de vous recevoir, fédère 26 Groupements et associations professionnels et des entreprises de tous les secteurs d’activité (agriculture, industrie, Technologie de l’Information de la Communication, banques et assurance, Bâtiments et Travaux publics, Commerce et Services Divers). Notre Confédération avec plus de 2000 entreprises membres cumule plus de 14 000 milliards de FCFA, soit 28milliards de dollars américain de chiffre d’affaires annuel, plus de 200 000 emplois et contribue à hauteur de 80% aux recettes fiscales de l’Etat.

La CGECI qui est l’organisation patronale de référence du secteur privé ivoirien est l’interlocuteur principal des pouvoirs publics pour tous les sujets portant sur l’amélioration de l’environnement des affaires, la compétitivité des entreprises, la promotion du dialogue entre les partenaires sociaux, le développement du Secteur Privé et la création de richesse par la promotion des initiatives privées et de l’entreprenariat. Par le biais de ses commissions permanentes spécialisées, la CGECI est une force de propositions et contribue donc à la définition des politiques publiques touchant le secteur privé.

Excellence Monsieur le Président de la République,

Il y a, à peu près huit ans, le Cabinet McKinsey publiait son rapport sous le titre « l’heure des lions : l’Afrique à l’aube d’une croissance pérenne ». Les Economistes étaient unanimes : l’Afrique décolle, contrairement aux idées pessimistes de certains. Aussi surprenant que cela puisse paraître, l’accélération de la croissance de l’Afrique ne peut être portée au seul crédit du boom des ressources naturelles. En effet, les politiques macroéconomiques plus performantes et plus incitatives des États, l’envolée de secteurs comme le BTP, la banque ou les télécoms, et l’émergence d’un marché de consommateurs africains sont les moteurs d’une croissance robuste.

Des pays illustrent ce renouveau de l’Afrique comme le Rwanda, l’Ethiopie, pour ne citer que ceux-là.

Aujourd’hui encore, cette tendance se confirme : L’Afrique change de visage et se transforme. Les performances économiques de certains pays sont particulièrement éloquentes. Les Rois de la croissance sont en Afrique. 6 des 10 pays avec la plus forte croissance en 2018 sont Africains selon les prévisions de la Banque Mondiale.

Toutefois, cette embellie ne doit pas nous détourner du fait que les défis sont encore importants. La croissance économique doit se consolider dans le temps, être inclusive, durable pour que les fils et les filles d’Afrique en perçoivent effectivement les fruits.

Comment y parvenir ? Nous pensons à trois pistes : premièrement, la transformation structurelle de l’économie (la Côte d’Ivoire a fait le choix de l’opérer par l’industrialisation), deuxièmement, l’émergence de champions nationaux ; ces entreprises capables d’endogénéiser la croissance et enfin, l’élargissement des marchés nationaux qui a commencé à l’échelle régionale et qui devrait se parachever à l’échelle continentale à travers la Zone de libre-échange continentale – ZLECAf. Tout ceci, en faisant du secteur privé le moteur de la croissance, dans le cadre d’une gouvernance économique et sociale à la hauteur des enjeux.

 

Excellence Monsieur le Président de la République,

Nous sommes heureux de profiter de votre rencontre avec le Secteur Privé ivoirien pour échanger avec vous sur ces sujets essentiels au développement socio-économique de l’Afrique.

Nous souhaitons nous inspirer de votre riche expérience de Chef d’Etat du Rwanda, pays cité en exemple pour ses accomplissements remarquables en matière de gouvernance, de politique économique et d’attraction des investissements privés ; et de votre vision, en votre qualité de Président en exercice de l’Union Africaine.

Nous formulons également le vœu que votre visite à la CGECI soit le démarrage d’une future collaboration, qui s’étendra également à nos collègues Chefs d’entreprises du Rwanda, permettant ainsi de traduire la volonté de coopération et de rapprochement entre nos deux pays en une évolution positive des flux commerciaux.

A cet égard, nous serions heureux Monsieur le Président de la République d’inviter à tire spécial nos collègues du secteur privé rwandais, à nos prochaines assises annuelles, dénommées CGECI ACADEMY, qui réunit chaque année au mois d’octobre, plus de 4000 dirigeants d’entreprises, opérateurs économiques ivoiriens et africains.

Mieux encore, nous serions hautement honorés de pouvoir bénéficier de votre Présidence pour ces prochaines journées, permettant à nos secteurs privés de de bénéficier de votre leadership et de votre vision du développement du secteur privé africain.

Je voudrais vous réitérer mes très respectueux remerciements ainsi que ceux du Conseil d’Administration et de l’ensemble des membres de la CGECI.

 

Je vous remercie de votre très aimable attention.

 

 

 

 

 

 

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans POLITIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Côte d’Ivoire : Réponse du Rhdp à Olivier Faure, Premier secrétaire du parti socialiste français suite à son courrier à Yves le Drian

Le RHDP a pris connaissance, non sans surprise d’une correspondance adressée le 1er décemb…