Accueil SOCIÉTÉ Côte d’Ivoire/PSgouv (2019-2020): Le fonctionnement normal des prestations de la CMU d’ici fin novembre

Côte d’Ivoire/PSgouv (2019-2020): Le fonctionnement normal des prestations de la CMU d’ici fin novembre

0
0
37

Face à la presse lundi pour faire le bilan de la mise en œuvre du Programme social du gouvernement (PSgouv 2019-2020), le ministre de la Communication et des Médias, Sidi Touré a promis que les problèmes que connaît la Couverture maladie universelle (CMU) dans sa mise en œuvre trouveront une solution.

Depuis l’entrée en vigueur des prestations le 1er octobre 2019, plusieurs fonctionnaires ont du mal à se faire servir les médicaments dans des pharmacies.

En réponse, le ministre a situé que toutes les dispositions sont en cours pour lever tous les obstacles. «C’est un mécanisme qui se met en place. Il y a des ralentissements dans des endroits. Mais nous pensons que d’ici la fin du mois tout sera ligne de sorte à ce que chacun puisse véritablement jouir des privilèges de la carte », a-t-il rassuré, non sans souligner que la phase active de la CMU a démarré avec le début des prélèvements en juillet 2019 et celui des prestations le 1er octobre 2019.

A cet effet, 2.979.469 personnes sont ciblées (dont 48% ne bénéficiant pas antérieurement d’une couverture maladies).

De même a ajouté, le porte-parole du gouvernement, les dispositions particulières prises pour le démarrage de la CMU permettent à toutes les personnes prélevées de bénéficier des prestations de la CMU même s’ils ne sont pas encore détenteurs de la carte, notamment les fonctionnaires et agents de l’Etat de même que leurs ayants droits couverts par la mutuelle générale des fonctionnaires de Côte d’Ivoire (MUGEFCI).

Faisant le point des prélèvements, le ministre Sidi Touré a précisé qu’à  la fin septembre, 2.627.714.000 Fcfa ont été recouvrés par les Organisme de gestion déléguée (OGD) du secteur public correspondant à 100% des cotisations attendues, 620.536.0000 Fcfa recouvrés par la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) pour le compte des retraités et leurs ayants droit, correspondant également à 100% des cotisations attendues pour cette population et 326.676.000 Fcfa recouvrés par la CNPS au titre de la population active sur un montant attendu de 2.630.910.000 Fcfa, soit un taux de recouvrement de 12%.

Pour ce qui est du volet enrôlement, 1.958.185 personnes ont été enrôlées à fin septembre et 1.232.192 cartes produites dont 658.137 distribuées.

Quant à la disponibilité de l’offre des soins, sur le premier lot de 86 Etablissements sanitaires de premiers contacts (ESPC) pour lesquels les travaux  ont été lancés, l’émissaire du gouvernement a relevé qu’ils  sont achevés pour 77 ESPC et l’équipement est en cours.

« Les équipements de ces ESPC réhabilités sont disponibles à 90% et ont été déployés à hauteur de 21% à fin septembre 2019 », a indiqué M. Touré.

Quant au volet accessibilité aux médicaments, le ministre a informé qu’il bénéficie d’une dotation budgétaire initiale de 15 milliards, dont 3,8 milliards Fcfa ont été affectés à la prise en charge de la période de carence et de la part Etat de cotisation pour le compte des fonctionnaires et leurs ayants droits (50%). Sur la dotation restante de 11,2 milliards, la nouvelle pharmacie de santé publique a reçu des paiements d’un montant de 9,3 milliards, le solde de 1,8 milliards devant être payé avant le 31 janvier 2020.

(AIP)

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans SOCIÉTÉ

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Contribution:Démocratie en Israël Vers un troisième tour aux législatives

La démocratie dynamique d’Israël pourrait mener le pays à la troisième élection législativ…