Accueil POLITIQUE Côte d’Ivoire : l’UA salue l’amnistie accordée à 800 personnes

Côte d’Ivoire : l’UA salue l’amnistie accordée à 800 personnes

0
0
46

Le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat a salué l’amnistie accordée par le chef de l’Etat Alassane Ouattara à 800 personnes poursuivies ou condamnées pour des infractions en lien avec la crise de 2010 ou d’autres infractions, y compris Madame Simone Ehivet Gbagbo et d’autres personnalités, dans une déclaration parvenue à la rédaction vendredi. Ci-dessous le texte.

« Le Président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, a suivi avec intérêt l’allocution prononcée par le Président Alassane Ouattara, à l’occasion du 58ème anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire. Il note avec satisfaction les mesures courageuses qu’il a annoncées. Celles-ci contribueront grandement à la consolidation des acquis remarquables obtenus par la Côte d’Ivoire depuis la fin de crise post-électorale d’octobre 2010.

Le Président de la Commission relève, en particulier, l’amnistie accordée à environ 800 personnes poursuivies ou condamnées pour des infractions en lien avec la crise de 2010 ou d’autres infractions, y compris Madame Simone Ehivet Gbagbo et d’autres personnalités. Il souligne que cette décision est conforme à l’approche privilégiée par l’Union africaine, qui consiste à traiter l’exigence de justice et la quête de la réconciliation de manière complémentaire, afin qu’elles se renforcent mutuellement.

Le Président de la Commission note également avec satisfaction la demande faite par le Président Ouattara à son Gouvernement de réexaminer la composition de la Commission électorale indépendante, conformément à l’arrêt daté du 18 novembre 2016 de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples, qui est l’un des organes de l’Union africaine. Il s’agit là d’un témoignage supplémentaire de l’attachement du Président

Ouattara à l’approfondissement de la démocratie dans son pays, mais aussi du respect que la Côte d’Ivoire voue aux institutions de l’Union africaine. Le Président de la Commission exhorte les différents acteurs ivoiriens à faire leur le geste fort posé par le Président Ouattara, pour œuvrer au renforcement de l’unité de leur pays et surmonter définitivement les séquelles de la grave crise postélectorale de 2010. Dans cette entreprise, ils peuvent compter sur l’accompagnement et le soutien de l’Union africaine, qui s’était fortement impliquée dans le règlement de la crise postélectorale. »

 

Fulbert Y.

 

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans POLITIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

A trois jours de la présidentielle en Côte d’Ivoire, Fatou Bensouda appelle à la retenue

Déclaration du Procureur de la CPI, Mme Fatou Bensouda, sur les violences préélectorales e…