Accueil POLITIQUE Côte d’Ivoire/Liste électorale: 60 031 demandes rejetées, voici les raisons

Côte d’Ivoire/Liste électorale: 60 031 demandes rejetées, voici les raisons

0
0
712

60.031 demandes d’inscriptions sur la liste électorale de 2020, ont été rejetées dont 8 938 personnes ayant souhaité des modifications et 51 093 nouvelles inscriptions, a indiqué mercredi le président de la commission électorale indépendante (CEI, organe en charge des élections) Coulibaly Ibrahim Kuibiert, lors de la remise des listes aux partis et potentiels candidats à la présidentielle du 31 Octobre 2020.

Selon lui les motifs de rejet sont multiples :

Pour ce qui concerne les demandes enregistrées en ligne

Les rejets sont dus à :

–          une demande déjà prise en compte dans un recensement terrain ;

–          une carte d’électeur utilisée non authentique ou QR code frauduleux ;

–          un LV demandé en dehors du département de délivrance du certificat de résidence /domicile ;

–          un certificat de résidence /domicile  utilisé pour une autre demande par un autre électeur ;

Pour ce qui concerne les demandes enregistrées dans les centres de recensement. Il s’agit de :

–          recensement hors délai ;

–          recensement impossible à traiter en raison de données manquantes, incorrectes ou corrompues ;

–          formulaire de recensement non autorisé ;

–          personne déjà enregistrée dans un lieu de vote : dans ce cas nous rejetons sa première demande en prenant en compte la demande la plus récente que nous supposons plus conforme à son vœu ;

Les rejets en catégorie 2 concernent :

–          un fort taux de doublons : il s’agit de cas déjà existants dans le fichier avec des données d’identités différentes. Les croisements biométriques ont permis de les détecter;

–          des requérants non majeurs ;

–          des requérants ayant présenté des CNI correspondant à celles d’autres personnes ;

Outre ces cas de rejets, la Commission a procédé au nettoyage du fichier électoral 2018, au cours de l’opération de mise à jour.

Cette opération comporte deux volets : le retrait de la liste des personnes déchues de leurs droits par une décision de justice devenue définitive et la radiation des personnes décédées.

Relativement à la 1ère catégorie des personnes privées de leurs droits civils et politiques, il a été procédé à leur radiation, sur la base du fichier à nous transmis par le Ministère en charge de la justice, à notre demande, a expliqué le président de la CEI.

Fulbert YAO

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans POLITIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Côte d’Ivoire/covid 19: 31 nouveaux cas enregistrés ce jeudi

Le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique a enregistré le jeudi 26 novembre 2020, …