Accueil ÉCONOMIE Côte d’Ivoire: le Guichet unique va retrouver son rythme habituel dans les jours à venir (ministre)

Côte d’Ivoire: le Guichet unique va retrouver son rythme habituel dans les jours à venir (ministre)

0
0
68

Après une période de fermeture de deux mois suite au scandale de fraudes sur les véhicules, les activités au guichet unique automobile à la société Côte d’Ivoire Logistique ont repris et vont  retrouver le rythme habituel dans les jours à venir, a assuré le jeudi 13 septembre à Abidjan le ministre des Transports, Amadou Koné, à l’occasion de la tribune «Les grands rendez-vous » du quotidien  L’Expression.

« Les activités ont repris, elles sont moins lentes que par le passé, mais elles demeurent des activités à rendre beaucoup fluide et rapide (…) Il y a un volume de travail plus important et tout cela va être résorbé assez rapidement », a déclaré le Ministre Amadou Koné.

« Il y a des efforts importants qui sont faits par l’ensemble du personnel du guichet unique qui est motivé », a-t-il assuré.

Evoquant la limitation de l’âge des véhicules importés en Côte d’Ivoire, M. Koné a souligné que la mesure est en application et au vu des résultats, son département avisera aux fins de faire des propositions au chef de l’Etat Alassane Ouattara si cela s’avérait nécessaire.

Le ministre a par ailleurs dénoncé « le désordre dans le transport », qui selon lui « est dû au fait qu’il y a beaucoup d’intervenants ». pour résoudre cette problématique, Amadou Koné a annoncé la mise en place bientôt d’une « Autorité de régulation du transport », qui va examiner cette question, en vue de permettre une compétitivité du secteur et donner aux entreprises ou aux professionnels l’occasion d’opérer aisément.

Sur le phénomène ”Gnambros” , le ministère a avoué que ces jeunes constitue un problème pour le ministère même qu’il dirige.  « Nous au ministère des Transports, de même que les transporteurs, nous sommes victimes des “gnambros”. Les “gnambros” n’ont aucune autorisation d’existence délivrée en tant que syndicat ou organisation professionnelle de transport délivré par le ministère des Transports. Donc ils n’ont aucune existence au ministère des Transports… ils n’ont aucune existence légale pour nous. On n’a jamais donné un document ou un récépissé enregistrement d’un syndicat au ministère des Transports », a fait savoir Amadou Koné.

Toutefois, il a assuré qu’il travaille en étroite collaboration avec son collègue du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité pour une réforme de la loi syndicale et associative dans le pays.

Interrogé sur le cadre réglementaire des taxis-motos dans certaines localités du pays, Amadou Koné a indiqué être contre cette activité. Toutefois il appelle à l’indulgence de tous.

« Le secteur du transport comme le secteur du commerce ont été un refuge pendant un certain moment pour tous ceux qui n’avaient pas d’emploi (…) Si je veux faire toutes les réformes, vous serez les premiers à me tomber dessus », a-t-il conclu.

 

Fulbert Y.

 

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans ÉCONOMIE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Médias : Le Reprelci lance le projet ” Ivoirecheck.com” contre les fausse nouvelles en période électorale

Le Réseau des professionnels de la presse en ligne de Côte d’Ivoire (REPPRELCI) mène la lu…