Accueil ÉCONOMIE Côte d’Ivoire: baisse de la production du pétrole brut et hausse des échanges commerciaux

Côte d’Ivoire: baisse de la production du pétrole brut et hausse des échanges commerciaux

0
0
144

La production moyenne de pétrole brut de la Côte d’Ivoire a légèrement diminué au 31 mars 2018, s’élevant à 31.915 barils par jour contre 34.000 barils l’an dernier. Les échanges commerciaux ont quant à eux connu une hausse en 2017, a annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement Sidi Touré.

«La production moyenne par jour au 31 mars 2018 s’élève à 31.915 barils par jour en baisse par rapport à la même période en 2017. Le prix moyen du baril a été en hausse de 23,38% passant de 51, 48 USD à  la fin 2017 à 63,53 USD au 31 mars 2018. De ce fait les revenus issus de la vente du pétrole brut sont en hausse de 4,18%», a déclaré le ministre de la communication et des médias, à l’issue d’un conseil des ministres.

La production de l’électricité a également reculé. Elle s’élevait au 31 mars 2018 à 2.543 gigawatt heure en baisse de 2,91% par rapport à la même période de 2017.  Selon M. Sidi Touré  «cette baisse est essentiellement due à la réduction des ventes à l’export et les recettes de vente domestique sont en hausse de 3,24 % par rapport à la même période en 2017 »

Quant aux échanges commerciaux, le niveau global a connu une hausse de 12,2% en 2017 passant de 11.493 milliards FCFA  en 2016 à 12.896 milliards FCFA en 2017.  Les exploitations des biens singulièrement des marchandises a augmenté de 14% en 2017 par rapport à 2016, passant de 6404 milliards FCFA 7302 milliards FCFA.

Cette performance malgré la chute drastique de 40% des cours mondiaux du cacao durant cette même période s’explique, selon M. Sidi Touré «par une bonne performance de nos produits d’exportations notamment le cacao, la noix de cajou et le coton»

Le flux d’exportation de la Côte d’Ivoire se reparti entre l’Europe pour 46,5%, l’Asie pour 16,1%, l’Afrique pour 23, 1%, l’Amérique pour 12,7%. Les importations ont également enregistré une augmentation en valeur de 9,9% par rapport en 2016 pour atteindre 5594 milliards FCFA. Elle concerne principalement le période brut, les machines mécaniques et électriques, le riz, le poisson, les produits pharmaceutiques, provenant principalement de la chine pour 13,5%,  la France pour 11%, le Nigeria pour 9,2% l’Espagne pour 9,1% et l’inde pour 4,7%.

Selon les prévisions et les perspectives, de l’année 2018, cette tendance haussière est amenée à s’améliorer et à se consolider en raison du potentiel économique important de notre pays  mais également en raison du déploiement de la stratégie n nationale des exportations et la restructuration de l’apeci pour une meilleure promotion de nos produits d’exportation.

 

Fulbert Y.

 

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans ÉCONOMIE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Déclaration du CNDH à l’occasion de la célébration de la journée internationale des personnes handicapées

La Journée Internationale des Personnes Handicapées est une célébration internationale pro…