Accueil POLITIQUE Côte d’Ivoire/grève dans le secteur public: le gouvernement rejette les revendications à caractère financier

Côte d’Ivoire/grève dans le secteur public: le gouvernement rejette les revendications à caractère financier

0
0
75
Traitant la question de la grève dans le secteur public en conseil des ministres, le gouvernement a rejeté mercredi les revendications à caractère financier pouvant impacter le budget de l’Etat,  déplorant la résurgence des mouvements, à peine un après la signature du protocole d’accord portant trêve sociale.
Sans toutefois rompre la voie du dialogue, le gouvernement a aussi décidé, de «l’application des dispositions légales et règlementaires et suspension des bénéfices des acquis de la trêve sociale pour tous les secteurs dont les syndicats d’agents ne respectent pas leurs engagements et qui abusivement lancent des mots d’ordre de grève et perturbent le bon fonctionnement des services publics», a annoncé le ministre de la communication Sidi Touré.
Le gouvernement dit ne pas comprendre que « bien qu’ayant bénéficié de tous les acquis du protocole d’accord portant trêve sociale, notamment  le paiement du stock des arriérés, la bonification indiciaire, certains syndicalistes entendent remettre en cause, les clauses de la dite trêve  dans laquelle, ils se sont engagés de façon claire et son ambigüité ».
À la question sur des ponctions sur des salaires qui auraient été constatées cette fin de mois, le ministre n’a pas nié : « Le paiement du stock des arriérés sera retiré à tout signataire de l’accord sur la trêve sociale qui se retrouvera impliqué dans une grève ».

« Le ton est donné. L’Etat a fait sa part dans ce qui était ses promesses. Dans une convention, l’Etat avait stabilisé une période de non-grève. Nous avons constaté depuis quelque temps déjà,  une contamination sur des sujets qui, par ailleurs, ont été déjà traités. Comme une frénésie à des requêtes, l’Etat a décidé de revenir à l’ordre normal des choses.

L’Etat continuera d’appliquer ce qui est de sa responsabilité, ses engagements vis-à-vis de la trêve sociale mais tout contrevenant –  signataire de cette trêve sociale – pris se verra retirer tous les bénéfices de cette trêve.
Ce sera par exemple de toute personne qui devrait bénéficier du stock des arriérés est prise dans le cadre d’une grève,  se verra retirer tout simplement  ce qui lui est dû. Ce sont les éléments de règles qui seront appliqués. Nous resterons fermes sur le sujet », a indiqué le ministre.

Fulbert YAO

 

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans POLITIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Bagoué/Présidentielle 2020: Bruno Koné ratisse large pour le Rhdp

La campagne présidentielle bat son plein dans la région de la Bagoué. La coordination régi…