Accueil ÉCONOMIE Côte d’Ivoire: En visite à la CIPREL, Macky Sall invite les compagnies privées d’électricité à «venir prospecter au Sénégal »

Côte d’Ivoire: En visite à la CIPREL, Macky Sall invite les compagnies privées d’électricité à «venir prospecter au Sénégal »

0
0
61

Dans le cadre de sa visite d’Etat de 72h en Côte d’Ivoire, le président sénégalais Macky Sall a visité ce vendredi en compagnie du Vice Président ivoirien Daniel Kablan Duncan la centrale thermique de la Compagnie ivoirienne de production d’electricité (CIPREL)

Macky Sall  a pris connaissance du fonctionnement de cette centrale qui fait partie du dispositif de production énergétique de la Côte d’ivoire à partir duquel le pays exporte de l’énergie vers les pays voisins.

Au terme de sa visite, le président sénégalais s’est réjoui de ce qu’il a vu dans cette entreprise, et souhaité développer une coopération en matière d’échange d’énergie, de production et d’investissement.

« Ce que nous avons vu cet après midi montre que la Côte d’Ivoire a osé assez tôt d’engager une réforme pionnière puisque nous avions tous des compagnies nationales dans le secteur de l’énergie et de l’électricité en particulier. Donc très tôt le choix a été fait de privatiser la production. Aujourd’hui, il y a des réflexions très avancées sur la diversification des distributeurs. Tout cela montre que c’est avec ambition, avec audace qu’on arrive à faire les réformes majeures », a déclaré Macky Sall.

« La Côte d’Ivoire on le sait est un pays qui vend de l’énergie a beaucoup de pays limitrophes, mais aussi qui a eu des ressources assez tot.  En tout cas, je ne peux que me réjouir de ce que j’ai vu ici. On sait que sans énergie, il n’y a pas de développement, l’énergie étant le moteur de la croissance économique », a ajouté Macky Sall, qui a par ailleurs invité  les compagnies privées d’électricité à « venir prospecter au Sénégal»

«Depuis quelques temps, j’ai arrêté la production nationale. Ce sont des producteurs indépendants qu’on appelle ipp qui assure aujourd’hui l’ensemble de la production quasiment et toutes les nouvelles capacités se feront à travers ce mécanisme donc entre africain nous devons pouvoir travailler ensemble dans le cadre du renforcement et de la modernisation de nos systèmes électroniques », a-t-il conclu.

Fulbert YAO

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans ÉCONOMIE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Intégration économique en Afrique (Zlec) : depuis Abidjan Kagamé exhorte chaque pays à jouer sa partition

Le Chef de l’Etat Rwandais Paul Kagamé a rappelé lundi à Abidjan l’opportunité de reformer…