Accueil SOCIÉTÉ Côte d’Ivoire : Eglise Catholique, suspension de la “bergère” maman Pauline le président de la fondation Maria Rosa Mystica accuse

Côte d’Ivoire : Eglise Catholique, suspension de la “bergère” maman Pauline le président de la fondation Maria Rosa Mystica accuse

0
0
855

Kouassi Kouadio Lucien, Président fondateur de la Fondation Maria Rosa Mystica est très remonté contre la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI).

Il accuse la chaîne nationale d’avoir terni l’image de la « bergère » Maman Pauline à l’une de ses émissions à cause de l’invité Kouassi Adjoua qui l’a présenté comme un Dieu.

Cette dame avait avoué qu’elle a été « délivrée » par « Maman Pauline », responsable de la communauté Maria Rosa Mystica, un groupe de prière catholique controversé exerçant dans le diocèse de Yopougon.

«Pour elle, Maman Pauline est Dieu et elle aurait sauvé la Côte d’Ivoire par sa lumière. »
Le patron de la Fondation qui œuvre dans l’humanitaire n’est pas passé par quarte chemins pour dire ses vérités aux responsables de la RTI au cours d’une conférence de presse qu’il a animée dans les locaux de sa Fondation sise à Cocody Angré.

«Pour nous la RTI n’a pas fait son travail, cette dame devais dire publiquement si c’est maman Pauline qui lui a demandé de dire de telles allégations. Et la RTI doit nous dire d’où elle sort cette dame pour venir dire de telles choses sur le plateau de l’une de ses émission fars, » a déclaré Kouassi Kouadio Lucien.

Il  a déploré décision brusque de l’évêque de Yopougon qui a suspendu la bergère maman Pauline après le passage de l’invité de la RTI.

«Il y a très longtemps que maman Pauline prie en Côte d’Ivoire et plus précisément à Yopougon où est situé la communauté qu’elle dirige du nom de Maria Rosa Mystica, et elle est reconnue par l’État depuis 26 septembre 2017 en tant que groupe de prière, »a expliqué l’ancien joueur de Paris Fc.

L’ex pensionnaire de Bouna, affirme que la « bergère » Maman Pauline est une femme merveilleuse et exceptionnelle.

Kouassi Kouadio Lucien et maman Pauline à yopougon. ph: Dr

« Nous pensons que c’est un complot pour que maman Pauline arrête ses activités qui consistent à prier pour la Côte d’Ivoire afin que le Diable n’attaque pas notre pays. Notre communauté est inscrite comme communauté nouvelle dans le diocèse de Yopougon et nous participons à toutes les réunions que le diocèse convoque et nous sommes à jour de nos cotisations, alors nous demandons à nos autorités diocésaines de lever cette suspension pour la bonne marche de la prière et de l’Église Catholique dans notre pays.

Maman Pauline est une femme merveilleuse son travail c’est la prière elle n’a jamais dit qu’elle est Dieu, » a mentionné le Conférencier.

Il a au cours de cette rencontre avec la presse invité Makosso à mettre fin à ses attaques et injures contre leur maman, car elle a de grands enfants.

«Tu es serviteur de Dieu nous respectons cela, mais de grâce n’insulte pas notre maman, » a-t-il précisé.

«Nous demandons aux enfants de la communauté Maria Rosa Mystica de rester calme, et de ne pas répondre aux injures,» a conclu, Kouassi Kouadio Lucien président fondateur de la fondation Maria Rosa Mystica.

Par ailleurs, dans le communiqué de suspension de l’évêque du diocèse de Yopougon, Mgr Salomon Lézoutié, lors de la messe chrismale, à la cathédrale Saint André de Yopougon, il a demandé l’arrêt des rencontres organisées par la communauté Maria Rosa Mystica.

«J’ai ordonné au curé de la paroisse Sainte Thérèse d’Avila de demander à cette communauté nouvelle de suspendre ses activités puisqu’on ne peut pas faire comme si de rien n’était. J’ai demandé qu’ils arrêtent d’avoir leurs rencontres habituelles des mercredis et vendredis, » a annoncé Mgr Jean Salomon Lézoutié.

 

Saint Cyrille

 

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans SOCIÉTÉ

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Côte d’Ivoire: Le RHDP met en garde l’opposition contre ses agissements contraires à la démocratie

DECLARATION DU RHDP SUITE A LA DECLARATION DES GROUPEMENTS ET PARTIS POLITIQUES DE L’OPPOS…