Accueil ÉCONOMIE Côte d’Ivoire: Des transporteurs de Divo protestent contre des taxes du conseil régional

Côte d’Ivoire: Des transporteurs de Divo protestent contre des taxes du conseil régional

0
0
55

Des chauffeurs de camions de Divo ont manifesté, jeudi, devant le conseil régional de Divo pour exiger la restitution des documents de transport de quatre d’entre eux et protester contre des taxes instituées par le conseil régional du Lôh-Djiboua.

Le groupe de chauffeurs a commencé à manifester bruyamment aux environs de 08H00, devant le conseil régional, et tentait d’y pénétrer, quand est intervenu pour les calmer le Commandant de la Compagnie de gendarmerie, venu au conseil régional pour une activité de formation du Comité civilo-militaire de Divo, dont il est le président.

Des manifestants brandissaient des ‘’papillons’’ que leur ont délivrés, mardi, sur certains axes routiers, des agents du conseil régional, au cours de contrôles. Sur ces papillons sont inscrits les raisons du retrait des documents de transport du chauffeur, à savoir « défaut de taxes de voirie et réseaux ».

Les chauffeurs en colère affirment ne pas être informés de « cette nouvelle taxe qu’exige sur les routes le conseil régional, alors que, soulignent-t-ils, il y a déjà trop de taxes que les transporteurs paient ».

Le Directeur général (DG) du Conseil régional du Lôh-Djiboua, Akessé Kouassi Blanckson, a reçu trois représentants des syndicats des protestataires, notamment Diarrassouba Amidou, D. Dramane, Kéita Ibrahim, en présence des responsables des services des finances et de la fiscalité de cette collectivité locale.

Il leur a expliqué que cette taxe est bien légale et concerne le territoire de la région en dehors de l’espace communal. Elle est imposée sur la base de la loi des finances et de l’annexe fiscale, pour permettre au conseil régional d’avoir des ressources propres, a-t-il précisé.

Selon le DG du conseil régional, les transporteurs ont été informés de cette imposition relative aux « voiries et réseaux »depuis l’année dernière, et il a été convenu avec eux le paiement d’un forfait annuel de 45 000 FCFA, au lieu de 100 000 FCFA.

Le changement répété de responsables à la tête des représentants des transporteurs et chauffeurs serait à l’origine du manque d’information de ceux-ci sur cette taxe. Les documents saisis ont été restitués, et le DG a rassuré ses interlocuteurs d’organiser bientôt des rencontres avec l’ensemble des transporteurs, et faire diffuser des messages de sensibilisation à la radio, afin de mieux informer tous les acteurs du transport de la région sur les taxes à payer au conseil régional.

(AIP)

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans ÉCONOMIE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Présidentielle en Côte d’Ivoire : 3 084 288 cartes électeur retirées du 14 au 25 octobre 2020

Au terme de la période de distribution des  cartes d’électeur (14 au 25 octobre 2020) 3 08…