Accueil CULTURE Côte d’Ivoire: critiqué pour sa proximité avec DJ Arafat, Hamed Bakayoko répond à ses détracteurs 

Côte d’Ivoire: critiqué pour sa proximité avec DJ Arafat, Hamed Bakayoko répond à ses détracteurs 

0
0
376

Malgré la douleur qui l’étreint, c’est un Hamed Bakayoko, des grands jours qui s’est exprimé vendredi nuit, lors de la cérémonie d’hommage à l’artiste du coupé décalé DJ Arafat, qu’il considérait comme son fils.

Critiqué d’entretenir une bonne relation à l’allure familiale avec l’artiste, bien qu’il soit ministre d’Etat, Hamed Bakayoko a affirmé qu’il assume sa proximité avec la star du coupé-décalé.

«Des gens m’ont critiqué, [en disant] ‘mais tu es ministre. Et puis tu es avec un petit artiste’. Mais ministre oui, ça ne m’empêche pas d’avoir un cœur et d’aimer», a affirmé Hamed Bakayoko, qui avait à ses cotés Sidiki Diabité, sur le podium.

« Il faut respecter nos artistes. Tous les grands peuples grandissent par la culture et moi j’ai toujours eu l’envie d’être avec les artistes et Yorobo c’est mon fils et je l’assume », a martélé le ministre de la défense ivoirien.

Il a aussi félicité les fans de l’artiste pour le calme observé lors de la cérémonie d’hommage

«Merci à la chine (nom donné à ses fans). On a dit beaucoup de choses. Mais vous avez dit, on s’en fou. Les chinois ont dit qu’ils veulent le stade Félix Houphouët Boigny. On m’a dit que ce n’est pas possible. Parce que les chinois vont tout gâter. Est ce que les chinois ont gâté quelque chose ? », a interrogé le ministre, avant d’exprimer toute sa satisfaction.

Fulbert YAO

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans CULTURE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Voici les programmes proposés par “la 3” de RTI

Depuis le dimanche 16 février, les téléspectateurs ivoiriens et du monde découvrent  avec …