Accueil POLITIQUE Côte d’Ivoire/coronavirus : ce que les protestants et les catholiques ont décidé

Côte d’Ivoire/coronavirus : ce que les protestants et les catholiques ont décidé

0
0
354

Le consistoire des protestants évangéliques de côte d’ivoire (cepci) et l’épiscopale ivoirien ont arrêté chacun, mardi, un train de mesures dans la lutte contre la pandémie du coronavirus.

Dans un communiqué signé par son Président, Le Rév. Docteur Dion Yayé Robert, le CEPCI demande à « tous les chrétiens et aux églises locales de s’investir pleinement dans la prière contre ce fléau »

Il demande également « à toutes les églises locales de suspendre les cultes et tous rassemblements, à compter de ce mercredi 18 mars 2020, pendant 2 semaines et d’attendre les nouvelles instructions ».

De son coté, la conférence des évêques catholiques de Côte d’Ivoire, dans une déclaration officielle, a annoncé la fermeture des établissements scolaires catholiques (maternelles, primaires, secondaires, techniques, professionnels et supérieurs – l’Université catholique, Unité université d’Abidjan y compris -) pour une période de 30 jours à compter du 17 mars 2020.

Les séminaires sont fermés pour une période de 30 jours à compter du 17 mars 2020, avec départ de tous les séminaristes en famille.

Pour les rassemblements pastoraux, les évêques invitent les catholiques au strict respect de la mesure interdisant des rassemblements de plus de 50 personnes et les salutations avec contact physique, le respect de la distance de 01 mètre entre les personnes, le lavage des mains, tousser ou éternuer dans un mouchoir à usage unique. Les salutations et les gestes de paix liturgiques se feront en levant la main vers le frère ou la sœur.

Pour la messe, toutes les paroisses s’organiseront de façon responsable en respectant les normes édictées par le Gouvernement.

De même en ce qui concerne la confession, les célébrations pénitentielles communautaires sont interdites pendant 30 jours à compter du 17 mars 2020. Pour la célébration individuelle du sacrement lui-même, la distance d’au moins un mètre doit être observée entre le célébrant et le pénitent.

Toutes les paroisses s’organiseront de façon responsable en respectant les normes édictées par le Gouvernement en matière de sacrement du mariage, les veillées funéraires se feront en famille avec un nombre limité à 50, les messes de requiem sont autorisées avec au maximun 50 participants, les enterrements se feront dans la stricte intimité familiale.

Fulbert YAO

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans POLITIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Adjamé Mirador: Un magasin de stockage de matelas parti en fumée

Triste nouvelle en provenance d’Adjamé (nord d’Abidjan). Tout un magasin de stockage de ma…