Accueil POLITIQUE Côte d’Ivoire/Code électoral: Amadou Gon invite l’opposition à ne pas créer de «crispation»

Côte d’Ivoire/Code électoral: Amadou Gon invite l’opposition à ne pas créer de «crispation»

0
0
66

Réagissant à la polémique sur le code électoral suite à la clôture des discussions lundi dernier, Le premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly s’est félicité jeudi que le gouvernement s’est accordé sur une vingtaine  de recommandations avec la société civile et l’opposition,  appelant  par ailleurs les leaders politiques à ne pas créer de “crispation”.

« On est tombé d’accord sur une vingtaine de recommandations (..) C’est une discussion qui s’est bien passée. Il n y a pas eu de boycott. Dans une bonne ambiance, il y a eu des points d’accords, des points de désaccords et des recommandations sur lesquelles, nous sommes tombées d’accords. Je ne comprends pas pourquoi, il y a tant de  problèmes autour de cette question », a indiqué le chef du gouvernement, lors d’une conférence de presse.

L’opposition ivoirienne qui s’exprimait, mardi, lors d’une conférence de presse, tenue au lendemain d’une ultime réunion qui s’est soldée par une clôture de ce dialogue, sans signature d’accord, a annoncé en effet, l’échec du dialogue politique avec le Gouvernement et exprimé sa volonté de discuter directement avec le chef de l’Etat Alassane Ouattara.

Pour le chef du gouvernement « Ce n’est pas parce qu’on n’a pas signé un document qui consacre les points d’accords qu’on va dire que le dialogue n’a pas eu lieu ou que le dialogue a échoué.”

“Le dialogue s’est bien déroulé, il a été inclus, tout le monde était présent. Les points d’accords sont des points qui doivent permettre d’avancer », a-t-il soutenu.

Il souhaité en outre qu’on « ne crée pas de tension artificielle, parce que honnêtement, il n y a pas lieu sur cette question de créer une crispation » car pour lui, « la crispation aurait été si le gouvernement décide tout seul de faire ceci ou cela, mais ce n’est pas le cas »

Tout en appelant l’opposition a avancer sur la base des points d’accords obtenus , Amadou Gon Coulibaly a annoncé que les conclusions des discussions, seront examinées par le conseil de gouvernement et ensuite par le conseil des ministres, présidé par SEM le président de la république, le projet de loi qui en sortira sera transmis au parlement »

« je voudrais en appelle à nouveau, au sens de la responsabilité de chacun pour la tenue d’élection libre, transparente et apaisée », a-t-il lancé.

A noter qu’au cours de ce rendez-vous, M. Amadou Gon Coulibaly a évoqué plusieurs sujets, qui seront entièrement rapportés dans le quotidien l’Expression vendredi.

Fulbert YAO

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans POLITIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Grand-Bassam : 452 kg de cannabis saisis à la plage de Mondoukou

Avec les plages beaucoup plus calmes en raison du coronavirus, les trafiquants croyaient p…