Accueil SOCIÉTÉ Côte d’Ivoire : Assemblée constitutive du Groupe Solidarité-Egalité, Mesmin Comoé élu pour conduire la nouvelle structure de la société civile

Côte d’Ivoire : Assemblée constitutive du Groupe Solidarité-Egalité, Mesmin Comoé élu pour conduire la nouvelle structure de la société civile

0
0
144

Créée en 2017, à la faveur des élections pour le renouvellement des instances dirigeantes de la MUGEFCI, la coalition «le groupe Solidarité Egalité (GSE)», qui a consacré Mesmin Comoé à la tête de la mutuelle des fonctionnaires, est désormais une force active de la société civile « pour des batailles futures».

Le groupe a tenu ce mercredi 12 juin son Assemblée Générale constitutive, à la Rotonde de la cité financière de la commune du Plateau (centre d’Abidjan), au cours de laquelle, Mesmin Comoé, a été élu, par acclamation, pour un nouveau mandat de 5 ans.

Les membres ont aussi adopté le nouveau statut et ils ont élu N’dri Konan Félicien et Yao née Bedje marie Chantale commissaires aux comptes.

Après sa réélection, Mesmin Comoé a assuré que le groupe qui vient d’être crée ne va pas être un « enjoliveur de trop », mais plutôt un acteur majeur dans le développement de la fonction publique.

« C’est un sentiment de joie qui m’anime mais également une interpellation quant à notre contribution pour améliorer de manière significative les conditions de vie et d’exercice de l’ensemble des fonctionnaires et agents de Côte d’Ivoire, qu’ils soient en activité ou à la retraite. Nous allons bientôt convoquer une assemblée générale au cours de laquelle nous allons préparer notre ligne d’action pour ce nouveau mandat. C’est ce jour-là que nous rentrerons dans tous les détails. Pour aujourd’hui, ce que je puis dire, c’est que le groupe solidarité Egalite qui vient d’être mis en place, ne va pas être un enjoliveur de trop. Parce qu’au niveau de la société civile, beaucoup d’organisations existent mais ont ce rôle d’enjoliveur. On ne les voit que pour valider les plans déjà faits.  Nous aujourd’hui, fonctionnaire de Côte d’ivoire, nous ne voudrons pas être passifs dans tout ce qui est comme projet de développement. Il ne faudrait pas qu’on écrive l’histoire du fonctionnaire en dehors du fonctionnaire, nous voudrons être un acteur majeur dans le développement de la fonction publique. Et nous pensons que avec le binôme de valeur que nous incarnons, Solidarité-Egalité, nous allons y parvenir» a déclaré Mesmin Comoé.

Mesmin Komoé juge  anormal que les politiques prennent des décisions pour la société civile sans tenir compte des opinions de cette dernière. « Ce groupe va se mobiliser, donner son opinion. Nous n’allons pas rester inactifs. Nous allons agir sur tout ce qu’il y’a comme programmes gouvernementaux, sur tout ce qu’il y’a comme plans gouvernementaux pour que le fonctionnaire puisse y trouver son compte parce qu’il est quand même aberrant que le fonctionnaire ivoirien soit le dernier d’une société. Malheureusement, on ne mesure la valeur d’un homme que par ses réalisations matérielles. Il est quand même aberrant que l’Administration ivoirienne ne soit pas performante alors qu’elle est censée recruter les travailleurs les plus performants. Pourquoi le privé est beaucoup plus performant que le public en Côte d’Ivoire ? La question reste posée. Est-ce congénitale ? Est ce qu’on ne peut pas la corriger ? Nous pensons que oui. Bien entendu, en nous fondant sur les valeurs de notre groupe, à savoir la solidarité et l’égalité et le fait d’intérioriser en nous même le fait que nous devrions bâtir une société plus forte, beaucoup plus juste.», a dit Mesmin Comoé.

Et d’ajouter : « Je pense que les politiques se battent pour nous société civile. Mais il est bon qu’on construise notre avenir en nous associant à cet avenir. Nous avons quand même l’âge où nous pouvons décider par nous-mêmes et pour nous-mêmes ce qui est bon pour nous. Que les politiques acceptent que nous puissions les accompagner dans les décisions à prendre. L’avantage que nous avons, nous sommes société civile, c’est que nous ne tirons pas notre pouvoir de la volonté d’un homme politique de sorte que n’ayant pas quelques peurs de perdre quelques avantages liés à des tabourets qu’on occupe. On ne se taira pas sur ce qu’il y’a à dénoncer », a-t-il dit.

Le groupe composé de toutes les organisations les plus significatives et représentatives de fonctionnaires de Côte d’Ivoire en activité ou à la retraite et comprend plus de 80% des fonctionnaires, entend dans sa nouvelle mission: contribuer à l’élaboration des politiques, des programmes et des projets au niveau régional, national ; suivre et évaluer la mise en œuvre des politiques, des programmes et des projets aux niveaux régional, national, africain et mondial ; donner son point de vue sur toutes les questions d’intérêt national et tous les aspects de la vie civile ; Renforcer la capacité de négociation, de plaidoyer et de lobbying  des organisations de la société civile.

  Fulbert YAO 

herrwall2007@yahoo.fr

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans SOCIÉTÉ

Laisser un commentaire

Voir Aussi

La BAD émet un emprunt de plus de 1000 milliards de Fcfa

La Banque africaine de développement (BAD), a émis un nouvel emprunt obligataire de référe…