Accueil POLITIQUE Côte d’Ivoire : Amadou Gon Coulibaly immortalisé à travers un institut de formation politique à vocation sous-régionale

Côte d’Ivoire : Amadou Gon Coulibaly immortalisé à travers un institut de formation politique à vocation sous-régionale

0
0
30

Feu Amadou Gon Coulibaly est gravé à jamais dans la mémoire collective depuis ce vendredi, à travers la création  d’un institut de formation politique qui porte son nom.

Cette initiative de l’ancien Premier ministre français Jean Pierre Rafarin, en tant que président de l’ONG leader pour la paix a été concrétisée au cours d’une cérémonie de lancement du projet à Abidjan, en présence du chef de l’Etat Alassane Ouattara, l’ancien Président malgache, Hery RAJAONARIMAPIANINA, et les anciens Premiers Ministres Jean-Pierre RAFFARIN, Boubèye MAÏGA et Sidya TOURE.

Cette institut qui a une vocation sous-régionale, aura pour missions de perpétuer, auprès des jeunes, les valeurs de compétence, de loyauté, de fidélité et d’humilité́ incarnées par le Premier Ministre Amadou GON COULIBALY et de contribuer à leur formation dans les domaines de la politique et de la vie associative.

Il développera deux grands types de formation par an : l’une sous la forme de séminaires s’adressant à des jeunes militants des partis politiques et de la société civile, et l’autre sous la forme de conférences ou de colloques destinés au grand public.

Selon l’ancien Premier ministre Jean Pierre rafarin, les meilleurs étudiants auront une expérience internationale au cours d’une mission dans un autre continent, pour qu’ils construisent des réseaux internationaux personnels,

A travers ce grand projet, il souhaite que l’on retienne de feu Gon, ses quatre points cardinaux à savoir le cap, la perspective, le moyen, le comportement.

Le secrétaire général de la présidence Patrick Achi a indiqué pour sa part qu’à travers l’institut de formation Amadou Gon Coulibaly,  la Côte d’Ivoire veut aussi « relever le défi de la formation des élites politiques, exposés aux meilleurs standards internationaux pour poursuivre une œuvre de redressement national  telle » qu’elle le mene depuis 2011, grâce au leadership du président de la république et aux efforts du peuple ivoirien.

« Nous voulons que la renaissance de notre patrie puisse demain être conduite et même amplifiée par une nouvelle génération de femmes et d’hommes  républicains, engagés, experts, accomplis, acteurs pour l’Etat comme pour le secteur privé du développement d’une cote d’ivoire meilleure  toujours plus solidaire, toujours plus rayonnante », a-t-il dit.

Et de poursuivre : «Le choix d’honorer l’institut que nous créons aujourd’hui du patronyme de l’ancien premier ministre de Côte d’Ivoire, feu Amadou Gon Coulibaly est cette évidence qui s’impose à tous. Non parce qu’elle vise à honorer avec pieté et ferveur, la mémoire d’un immense serviteur de l’Etat et d’un patriote dévoué au progrès de la Côte d’Ivoire,  mais parce qu’elle indique avec clarté pour les décennies qui viennent la force d’un chemin et d’un destin à imiter », a dit Patrick Achi  rappelant l’humanité, l’acharnement au travail de l’ex Premier ministre”

Fulbert YAO

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans POLITIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Législatives 2021: la réception des dossiers de candidatures prorogée jusqu’au vendredi 22 janvier (communiqué)

COMMUNIQUE -CEI La Commission Electorale Indépendante (CEI) porte à la connaissance de la …