Accueil INTERNATIONAL AFRIQUE Coopération bilatérale: Le Libéria inaugure son consulat général à Dakhla

Coopération bilatérale: Le Libéria inaugure son consulat général à Dakhla

0
0
38

Le ministre des Affaires étrangères du Maroc, Nasser Bourita, et son homologue libérien, Gbezohngar Milton Findley, ont procédé, jeudi 12 mars 2020, à l’inauguration du Consulat général de la République du Libéria à Dakhla, au Sahara.

Il s’agit de la 4ème représentation consulaire inaugurée à Dakhla en 2020, après le consulat général de Djibouti, ouvert le 28 février, le consulat général de Gambie, ouvert le 7 janvier, et le consulat général de la Guinée, qui a commencé à offrir ses services le 17 du même mois.

Cette inauguration permettra de « promouvoir les relations bilatérales maroco-libériennes, établies de longue date entre le Libéria et le Maroc », avait affirmé Nasser Bourita la semaine dernière.

Puis d’ajouter :  “Le Libéria a toujours été un soutien fiable du Maroc dans tous ses combats diplomatiques visant à préserver son intégrité territoriale ». Le ministre libérien a embouché la même trompette en mettant en exergue la bonne santé de la coopération entre Monrovia et Rabat.

“Nous avons l’intention d’améliorer nos relations avec le Maroc, et d’étendre nos services dans de nouvelles régions du Royaume”, avait affirmé de son côté, le chef de la diplomatie libérienne au cours d’une conférence de presse à Rabat, à l’issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères marocain.

Le 18 février 2020, la Côte d’Ivoire a inauguré un consulat général à Laâyoune, capitale du Sahara. La cérémonie d’ouverture de ce consulat a été présidée par le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, et le ministre ivoirien de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur, Ally Coulibaly.

L’ouverture du consulat ivoirien à Laâyoune est conforme aux «intérêts et valeurs du pays», a déclaré le ministre ivoirien lors d’un point de presse à la suite de l’inauguration de la mission diplomatique, le 18 février.

«En politique étrangère, comme dans d’autres domaines, nous veillons à ne pas donner de leçons morales, et nous ne voulons pas non qu’on nous dise ce que nous devons faire ou ne devions pas faire », a martelé le ministre ivoirien comme pour condamner toute éventuelle réaction du Front Polisario et de son allié, l’Algérie.

Il s’agit de la cinquième représentation diplomatique inaugurée à Laâyoune, après le consulat général de l’Union des Comores, ouvert en décembre, ainsi que les consulats généraux du Gabon, de Sao Tomé-et-Principe et de la République centrafricaine, inaugurés en janvier.

Nomel Essis

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans AFRIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Bongouanou : retour au calme, après un affrontement à Agbossou

Le calme est revenu lundi à Agbossou, dans la Sous-préfecture d’Andé dans le départe…