Accueil POLITIQUE Avant les élections locales: Le RDR remobilise Abobo

Avant les élections locales: Le RDR remobilise Abobo

0
0
56

Présidé par la Secrétaire Générale du RDR, Kandia Camara, le RDR d’Abobo a organisé, hier, un séminaire à l’attention des responsables locaux du parti, à HETEC Dokui.

Le thème du séminaire qui s’est tenu, hier, à HETEC Dokui, était en lui-même tout un programme. Sous le thème : «Le RDR nouveau à Abobo : Quelles stratégies de ré-dynamisation et de ré-mobilisation des structures locales du Parti», il a enregistré la présence, du moins lors de la cérémonie d’ouverture, de membres éminents de la direction du RDR, notamment celles du Vice-président Lemassou Fofana, représentant la Présidente du parti, Henriette Diabaté, le Vice-président Hamed Bakayoko et la vice-présidente Jeanne Peuhmond ainsi que la Secrétaire générale Kandia Camara qu’accompagnaient plusieurs de leurs collaborateurs.

Les séminaristes, en fait les responsables locaux du RDR Abobo, ont été formés sur «la conscience militante», sur «la nécessité d’une bonne organisation des structures» et sur «les enjeux des élections locales et générales à venir».

Mais avant, le Vice-président Hamed Bakayoko, candidat des Républicains à l’élection municipale prochaine a donné le sens de son engagement «(…) Je suis heureux d’être dans l’équipe d’Abobo. Pour tout militant du RDR c’est comme une grâce. Ma relation avec Abobo est celle de tout militant qui connaît l’histoire du RDR, qui a vu l’histoire du RDR», a embrayé Hamed Bakayoko. S’agissant des griefs des militants qui accusent le président d’honneur du RDR, Alassane Ouattara de les avoir négligés durant sa présidence, Hamed Bakayoko dira qu’«aucun parti au pouvoir ne peut satisfaire les besoins de tous ses militants».

A l’en croire, sa présence à Abobo répond à un besoin : celui de «faire le maximum pour soulager les gens». «(…) En me désignant à Abobo, je me suis dit que le président veut renforcer Abobo parce qu’il sait ce qu’Abobo a donné au RDR et à la Côte d’Ivoire, et il sait qu’Abobo n’a pas reçu ce qu’elle a donné au RDR et à la Côte d’Ivoire», a-t-il indiqué. Avant d’ajouter qu’il ne vient pas dans cette commune «à la recherche d’un poste supplémentaire» mais plutôt «avec humilité, respect, considération, amour» pour se mettre au service des populations.

Aux responsables du parti il dira : «Nous devons être mobilisés pour être le bastion imprenable du RDR, le verrou du président Alassane Ouattara, sa protection, sa base solide. Nous devons être également une cité solidaire où les militants sentent qu’on s’occupe d’eux, qu’on prend soin d’eux, où la solidarité marche». Hamed Bakayoko a ensuite confirmé l’existence d’un programme de 173 milliards de F Cfa, dont les financements sont pratiquement identifiés qui viendra changer le visage d’Abobo. A ceux qui se demandent : «Pourquoi maintenant», le Vice-président du RDR répond du tac au tac : «plutôt maintenant que jamais». «Je souhaite qu’on soit désormais solidaires. A Abobo on ne doit pas faire de compétition. Vous allez voir Abobo changer sous vos yeux. Et je suis homme très engagé. Je ferai en sorte qu’Abobo devienne le centre de l’actualité culturelle et sportive de la Côte d’Ivoire», a-t-il exprimé.

Pour bien faire les choses et pour donner l’exemple, il a séance tenante décidé d’apporter sa contribution, une prime, à tous les responsables du RDR Abobo, à tous les Départementaux adjoints (6), les Commissaires politiques (34) les Secrétaires de sections (246), les présidents RFR de Districts (34), les présidents RJR de Districts (34), les présidents des CTE (3) et les jeunesses féminines. Si le montant de ces primes n’a pas été défini avant le début du séminaire, Hamed Bakayoko a souhaité que cette dotation qui sera mensuelle permette aux responsables d’aider les autres. «C’est un engagement que je prends en tant que militant du RDR et vice président du RDR à qui le parti a beaucoup donné», a-t-il appuyé. Appelant les Républicains à réactiver tous les comités de base du parti. Etant entendu, a-t-il motivé, que «la force d’un parti repose sur son organisation».

A ceux qui l’accusent d’avoir été «parachuté» à Abobo alors qu’il est député de Séguéla commune, Hamed Bakayoko aura cette réponse : «Pendant sept ans, j’ai été ministre de l’Intérieur et de la Sécurité (…) Depuis un an, le président m’a demandé de venir à la Défense. C’est un travail très difficile que je fais toujours. Si malgré tout ça le président me met à Abobo, c’est parce qu’il sait qu’il y a urgence. Et dans l’armée, quand y a urgence, on envoie les parachutistes. C’est pourquoi j’assume d’être un parachuté».

A sa suite, la Secrétaire générale Kandia Camara, qui a salué l’organisation de cette session de formation, est revenu sur les grandes qualités humaines et le sens du partage d’Hamed Bakayoko. Avant de souhaiter qu’au sein du RDR, la solidarité soit réellement vécue, du sommet jusqu’à la base.

 

M’Bah Aboubakar

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans POLITIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Meeting du RHDP à Yamoussoukro: pas de tirs d’armes à feu, juste un pétard, situation calme

L’information qui circule sur les réseaux sociaux, annonçant des tirs d’armes …