Accueil POLITIQUE Après ses attaques contre le RHDP et le parti unifié: Adjoumani corrige et recadre Guikahué

Après ses attaques contre le RHDP et le parti unifié: Adjoumani corrige et recadre Guikahué

0
0
75

Le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani était hier, face à la presse pour apporter la riposte au Pr Maurice Kacou Guikahué qui l’a exclu, lui, les membres de son mouvement du PDCI RDA. L’initiateur du mouvement ‘‘Sur les traces d’Houphouët Boigny’’ n’a pas employer la langue de bois pour apporter la réplique au secrétaire exécutif du PDCI RDA.

Réponse du berger à la bergère. 24 heures seulement après la conférence de presse musclée du secrétaire exécutif du PDCI RDA où des têtes de plusieurs dignitaires ont été coupées, le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, président du mouvement ‘‘Sur les traces d’Houphouët Boigny’’ est monté au créneau hier. Au cours d’une conférence de presse, le ministre des Ressources animales et halieutiques a recadré le secrétaire exécutif et a martelé, sans faux-fuyant ses vérités à la classe politique. En plus de ses plus fidèles lieutenants, cette conférence a enregistré la présence de Mme Oulaï Madeleine qui avait été brandie la veille par Guikahué comme ayant tourné le dos au parti unifié. Et sur cette question, Adjoumani s’est voulu très clair : « Oui, Mme Oulaï Madeleine est allée présenter ses excuses au président Bédié par respect pour lui parce qu’elle ne l’a pas informé avant d’aller à l’Assemblée générale constitutive du RHDP. Moi-même, avant de créer le mouvement sur les traces d’Houphouët Boigny avec nos amis, nous avons envoyé des émissaires auprès du président Bédié et il a été le premier à disposer de nos textes. Dieu en est témoin, Houphouët Boigny aussi.

Ce n’était pas contre le PDCI. Nous disions seulement que le PDCI était mal géré et qu’il fallait opérer des changements au niveau du secrétariat exécutif. J’ai dit au président Bédié que tant que Guikahué est secrétaire exécutif, moi je ne participerai pas aux réunions du secrétariat exécutif parce que Guikahué ne mérite d’être secrétaire exécutif du PDCI RDA. Et cela fait huit mois que je n’assiste pas aux réunions », a indiqué d’entrée Adjoumani avant de balayer du revers de la main les arguments sur lesquels son mouvement  vise à casser le PDCI RDA. « Je ne suis pas un diviseur. La division du PDCI ne passera pas par Adjoumani et par tous ceux qui sont avec moi. Jamais nous n’allons opérer une scission au sein du PDCI RDA mais nous allons parler parce que nous ne voulons pas qu’on nous plombe la bouche.  Le PDCI a été géré par Fologo, on a jamais entendu parler d’autant d’exclusions, Djédjé Mady est venu et a joué pleinement sa partition. C’est au moment où il a voulu s’en prendre au président Bédié en se proclamant candidat que nous l’avons combattu. Mais jamais il n’y a eu de telles exclusions. Mais prenez le PDCI que le président Bédié a confié à Guikahué. Quand vous allez à Bondoukou, Guikahué a divisé les militants. Quand vous allez à Gagnoa chez lui-même, il a divisé les militants. Allez-y à Korhgo, à Bouaké, Adzopé chez Achi Patrick, il a divisé les militants. Il faut qu’on se dise les vérités ! », a martelé le président du mouvement ‘‘Sur les traces d’Houphouët Boigny’’.

Sur la question d’éventuelles poursuites après la sortie de Guikahué, Adjoumani s’est voulu formel : « C’est nous qui devons poursuivre Guikahué parce qu’il nous a exclus de façons indue sans tenir compte de ce que disent nos statuts. Il y a plusieurs étapes qu’il faut franchir pour aboutir à l’exclusion d’un militant d’un parti politique.  Mieux, nous avons dit que notre mouvement adhère aux statuts et règlement intérieur du PDCI RDA. Mais comme vous le savez, il est très difficile de réveiller quelqu’un qui fait semblant de dormir. Les gens savent que notre combat est noble, mais ils refusent de connaître la vérité. Moi, Adjoumani, je suis militant du PDCI au même titre que tous ceux qui sont à cette table et personne ne peut nous traduire en justice », s’est-il défendu. Au total, le ministre Adjoumani a été tout feu, tout flamme et a asséner ses vérités sans prendre de gants (Voir discours ci-contre)

Kra Bernard

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans POLITIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Côte d’Ivoire/processus électoral : Hamed Bakayoko rencontre les partis politiques ce mercredi après-midi

Après une première rencontre samedi, le Premier ministre Hamed Bakayoko aura ce mercredi a…