Accueil POLITIQUE Après leur nomination: Comment des ministres ont vécu leur Conseil, hier

Après leur nomination: Comment des ministres ont vécu leur Conseil, hier

0
0
31

Aussitôt nommée, l’équipe gouvernementale s’est réunie, hier au palais présidentiel pour son premier Conseil des ministres. Mais comment, des ministres notamment les entrants, ont vécu cet instant ? Reportage !

La première réunion des ministres, nommés mardi, s’est déroulée, hier, au palais de la présidence de la République. Les membres du gouvernement ont commencé à rallier le Palais de la présidence de la République sous le coup de 10 heures 10 minutes. Un ballet qui a pris fin sur le coup de 11 heures 04 minutes. En effet, il est 10 heures 00 minutes lorsqu’un véhicule de couleur noire et de type 4×4 s’immobilise sur l’esplanade du Palais présidentiel. Une arrivée qui ameute les hommes de médias qui avaient investi les lieux quelques heures avant. Une minute après, la portière s’ouvre. Un garde du corps y descend et se dirige vers les journalistes. « Vous faites du direct ? »  , interrogea l’homme aux vidéastes qui avaient l’objectif de la caméra dirigée vers la voiture. « Pour l’instant, non », réplique le confrère de la Télévision nationale. Rassuré, il retourne vers la voiture pour certainement faire le compte-rendu des échanges à son « boss ».

Quelques instants plus tard, la portière restée jusque-là fermée s’ouvre. Alors qu’on s’attendait à un ministre fraîchement nommé, ce n’était qu’une fausse alerte. Du véhicule, descend la directrice de la Communication de la Présidence de la République avec un sourire. « J’ai cru que vous faisiez du direct », lance Masséré Touré épouse Koné. Et au vidéaste de répéter la réponse qu’il avait donnée quelques minutes plus tôt à l’homme qui assure sa protection. Un « bonjour » est lancé aux autres hommes de médias par la directrice de la Communication. Ensuite, elle échange quelques minutes avec les confrères de la télévision avant de prendre congé d’eux. Elle est suivie par une autre dame, la secrétaire d’Etat auprès du Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’Homme.

Dans un cortège impressionnant à la dimension de son rang, le président de la République, Alassane Ouattara arrive au palais présidentiel du Plateau à 10 heures 20 minutes. Comme d’habitude, il prend le soin de saluer les hommes de médias avant de leur adresser la question suivante : « Pourquoi êtes-vous ici à une heure aussi matinale », interroge le chef de l’Etat.

Une scène qui se déroule trois minutes après l’arrivée du ministre de l’Éducation nationale. Si le chef de l’Etat a regagné son bureau à son arrivée, Kandia Camara, elle, a choisi de se diriger vers la Primature avant de revenir quelque temps après. Les minutes qui suivent, l’on assiste à un véritable ballet. Comme s’ils s’étaient passé le mot, les ministres se succèdent sur l’esplanade du palais présidentiel. Des arrivées simultanées qui donnent du fil à retordre aux vidéastes et autres preneurs d’images. Ils ont juste des secondes pour « flasher ». Les crépitements de leurs appareils photo font même penser au festival de Cannes. Ces prises de vue vont se poursuivre, et même s’intensifier jusqu’à la descente de voiture de l’unique ministre d’Etat, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, à 10 heures 56 minutes. Huit minutes avant l’initiateur du courant «Sur les traces de Félix Houphouët-Boigny», par ailleurs, ministre des Ressources animales et Halieutiques, Kobenan Kouassi Adjoumani. Si cette « rentrée des classes » pour les ministres, après des congés d’environ une semaine, n’a laissé personne indifférent, la dizaine de ministres entrants suscitait la curiosité.

À cet effet, l’histoire retiendra qu’Aimée Zébéyoux a été le premier membre du gouvernement à arriver au premier Conseil des ministres. En effet, il est 10 heures 09 minutes lorsqu’une voiture de marque Hyundaï stationne. À bord, une dame vêtue d’un ensemble tailleur de couleur marron. A sa descente, elle lance juste un bonjour aux journalistes massés à l’entrée du palais avant de prendre la direction de la salle du Conseil. La secrétaire d’Etat sera rejointe une dizaine de minutes plus tard par deux autres « bleus » notamment le ministre de l’Environnement, Séka Séka Joseph et le secrétaire d’Etat, Anoblé Félix, tous deux habillés en costumes bleu. Si le premier a marqué un arrêt (d’environ 30 secondes) pour permettre aux preneurs d’images d’immortaliser l’occasion, le député de San-Pedro, lui, a juste lancé un bonjour. Les trois nouveaux ministres sortiront plus tard pour se prêter aux questions des confrères de la télévision nationale avant de regagner la salle en attente de la réunion hebdomadaire des ministres.

À l’image d’Anoblé Félix, les nouveaux entrants tels que Sidiki Konaté et Mabri Toikeusse – pour leur retour -, Tchagba Laurent, et Danho Paulin sont plus discrets. Alors qu’on pensait tous les ministres en salle, c’est en ce moment le duo – en fonction de l’actualité dans leurs différents partis – composé de Kobenan Kouassi Adjoumani et Ouattara Siaka opère une entrée remarquable. Arrivés ensemble, ils sont les derniers de l’équipe à prendre place dans la salle. Il est 11 heures 04 minutes lorsque le véhicule s’immobilise. Impeccablement habillés, ils font leur entrée. Juste avant l’escalier qui mène à la Salle mosaïque, ils marquent un arrêt. Le secrétaire d’Etat, chargé du Service civique est invité par trois membres du protocole à regagner la salle de réunion. « J’attends le ministre Adjoumani », a-t-il signifié aux hommes en noir. Il est rejoint peu de temps après par « l’Eléphant du Gontougo ». Alors qu’ils croyaient les arrêts terminés, ils sont contraints une fois de plus de s’arrêter. Au bas de l’escalier, deux collègues. Ce sont Amon Tanoh et Sansan Kambilé, respectivement ministre des Affaires étrangères, et de la Justice. « Bonjour chers frères. Je vous présente le président du MFA, Ouattara Siaka», lance le ministre des Ressources animales à l’endroit des membres du gouvernement. Qui prennent le soin de souhaiter la bienvenue au nouveau-venu.

Une fois les civilités terminées, Kobenan Kouassi Adjoumani et Ouattara Siaka prennent congé de leurs collègues pour s’installer près de trois-quarts d’heure avant le début de la rencontre de prise de contact. Qui aura duré environ une heure avec les interventions du président de la République, Alassane Ouattara et le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. À l’issue de ces interventions, la photo de famille est faite avant que les ministres se prêtent aux questions des nombreux journalistes qui ont investi très tôt les lieux.

 

Philippe Nado

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans POLITIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Côte d’Ivoire: L’UE s’engage davantage à soutenir la mise en œuvre de la stratégie nationale pour la durabilité du cacao

L’Union européenne (UE) s’est engagée à soutenir davantage la mise en œuvre de la stratégi…