Accueil POLITIQUE Après les affrontements entre les jeunes: Hamback annoncé à Gagnoa

Après les affrontements entre les jeunes: Hamback annoncé à Gagnoa

0
0
313
Le premier ministre Hamed Bakayoko se rendra à Gagnoa avant la fin du mois d’août.
L’information a été donnée jeudi par Abel Djohoré lors d’une conférence de presse.
Député de Ouragahio et Bayota précise que cette visite dans la capitale de la région du Goh est consécutive aux affrontements qui ont opposé récemment les jeunes se réclamant de différents bords politiques. Relativement à la marche organisée par l’opposition politique.
“Le premier ministre est un jeune. Il vient donc parler aux jeunes de Gagnoa qui s’affrontent entre eux. Ces derniers comprendront mieux son message. Afin qu’ils reviennent à la raison” a justifié l’honorable Djohoré la présence du maire d’Abobo dans la capitale de la région du Goh.
Le coordonnateur régional du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), s’est mis en mission pour venir à la rencontre des jeunes, de la chefferie traditionnelle et des chefs de communautés, pour leur demander de mettre balle à terre.
“La jeunesse n’a pas besoin de tomber dans les travers d’une opposition qui n’a rien à lui proposer. La côte d’Ivoire est sur une bonne pente. Nous demandons aux jeunes d’abandonner les vieux démons de la division qui ne leur apportent rien. Que les jeunes se ressaisissent parce qu’ils ne sont pas sur la bonne voie”, a conseillé le président du conseil d’administration de la Sodexam.
Pour lui, l’opposition, consciente de sa débâcle à l’issu de l’élection présidentielle prochaine, veut créer le désordre à travers des marches en créant la chienlit.
“L’opposition ne veut pas aller aux élections. C’est pourquoi elle organise l’insurrection. Mais cela ne pourra pas prospérer parce que les Ivoiriens ne vont pas se soulever”, a rassuré l’élu de la nation.
Il ajoute que ses adversaires politiques n’ayant pas travaillé sur le terrain, ce terrain là justement leur échappe, au point de tirer le diable par la queue. Revenant sur les conséquences de la marche de la gauche, Abel Djohoré a noté qu’une enquête a été ouverte.
<< Une suite judiciaire sera donnée à cette affaire. Les enquêtes iront à leur terme pour que les commanditaires et les exécutants puissent payer de leurs actes>>, a prévenu le député.
Signalons que cette marche a eu comme bilan, un mort, de nombreux blessés et d’importants dégâts matériels.
Ziadre Dolin (correspondant régional)
Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans POLITIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Côte d’Ivoire/Deuil : la première dame rend un dernier hommage à Doumbès

Chers amis, Je voudrais rendre un dernier hommage à mon jeune frère Mamadou DOUMBIA dit Do…