Accueil POLITIQUE Amadou Gon Coulibaly (Premier ministre) : «En 10 ans le président Ouattara est train de réaliser ce que nous avons fait en 57 ans»

Amadou Gon Coulibaly (Premier ministre) : «En 10 ans le président Ouattara est train de réaliser ce que nous avons fait en 57 ans»

0
0
54

C’est avec beaucoup de joie et un réel plaisir que je préside ce jour, cette cérémonie de lancement du 4e pont d’Abidjan. Je voudrais remercier les membres du gouvernement ici présents pour l’élan de solidarité gouvernementale dont ils font preuve par leur participation à cette cérémonie.

Je voudrais profiter de cette occasion pour adresser les félicitations au ministre auprès du président de la République, chargé des Relations avec les institutions  et le ministre des Sports pour leur nomination par le président de la République comme membres du gouvernement. Il en est de même puisque nous sommes à Attécoubé, du ministre de l’Hydraulique. Je salue également la présence de la représentante du président de la BAD et celle de l’ambassadeur de Chine. Ce qui traduit leur accompagnement constant dans la mise en œuvre des importants chantiers du gouvernement. Je voudrais enfin saluer chacun et chacune d’entre vous et vous remercier pour votre distinguée présence ici pour être témoins de cet important événement.

Honorables invités, Mesdames et Messieurs,

Dans le cadre de sa stratégie globale de développement de la Côte d’Ivoire, le gouvernement a  mis un accent particulier sur les performances des infrastructures en particulier celles du secteur routier. A cet égard, l’entretien du réseau routier, sa réhabilitation, sa rénovation ainsi que son extension constituent des priorités pour le gouvernement. C’est ainsi que depuis 2011, le gouvernement a entamé de grands chantiers de réalisation d’ouvrages sur toute l’étendue du territoire afin de désenclaver les villages, de raccorder les régions et les départements. L’objectif visé est d’améliorer les conditions de circulation entre nos villes et villages d’apporter une réponse appropriée à la problématique de la fluidité du trafic au niveau d’Abidjan, la capitale économique de notre pays. C’est dans ce cadre que de nombreux projets majeurs comme le 3e pont, l’échangeur sur le boulevard Valérie Giscard d’Estaing pour ne citer que ceux-là ont été réalisés. D’autres ouvrages importants sont en cours. Et le ministre Amedé Kouakou l’a signifié tout à l’heure. Il y a des ouvrages tels que l’élargissement du boulevard de Marseille, la réhabilitation du pont Félix Houphouët-Boigny et la construction de l’échangeur de l’amitié Ivoiro-japonaise au carrefour Solibra. La réalisation de l’ensemble de ces projets dont les travaux sont en cours, et d’un coût global de plus 605 milliards F Cfa  va améliorer les conditions de circulation de nos concitoyens dans le district d’Abidjan et consolider durablement les performances du tissu industriel et commerciales de notre pays.

Honorables invités, Mesdames et Messieurs,

Lors de son discours de fin d’année à la Nation, le 31 décembre 2017, le président de la République, Son Excellence Alassane Ouattara disait et je cite : « le vaste programme de réhabilitation et de construction de nos routes devra se poursuivre afin de rapprocher nos populations, de faciliter les échanges et d’accroître la compétitivité de notre économie».

La construction du 4e pont d’Abidjan répond donc à la matérialisation de la volonté affichée du chef de l’Etat, de parfaire les infrastructures de notre pays, qui constitue l’une des clés essentielles du développement d’un pays. Je voudrais dire à nos compatriotes que les investissements dans les infrastructures permettront de baisser les coûts pour les entreprises, amélioreront leur efficacité et leur permettront de créer des emplois pour nos jeunes. Ne vous laissez donc pas abuser par ceux qui vous disent qu’on ne mange pas goudron, on ne mange pas béton car le béton permet de créer des richesses pour tous les Ivoiriens.

Mesdames et messieurs,

Ce pont permettra de relier la commune du Plateau, centre des affaires et de Yopougon, commune la plus peuplée du pays avec une population de plus d’1 million d’habitants en traversant celle d’Adjamé et d’Attécoubé. Il convient de souligner que l’autoroute du nord construite en 1978 est aujourd’hui  l’une des voies les utilisées  de la ville d’Abidjan avec un trafic d’environ 130.000 véhicules jour au niveau de la traversée du carrefour. C’est pourquoi la réalisation de ce pont contribuera sans nul doute à décongestionner cette unique voie d’accès à Yopougon connue pour ses congestions à toute heure de la journée et son corolaire d’accidents. Cet ouvrage permettra également de désenclaver et de restructurer le trafic à l’intérieure de la commune de Yopougon, par la création d’une nouvelle voie express créant ainsi une fluidité qui aura un impact évident sur les activités socioéconomique de cette commune. D’un coût total de 142 milliards de F Cfa ce projet est cofinancé par l’Etat de Côte d’Ivoire et la Banque Africaine de Développement à travers un prêt. C’est le lieu de remercier Alassane Ouattara, président de la République de Côte d’Ivoire, l’institution Africaine et son président pour son appui au développement de notre pays.

Distingués invités, mesdames et messieurs

La construction des deux premiers ponts, à savoir le pont Félix Houphouët-Boigny et le pont Général de Gaule remonte respectivement en 1957 et  en 1967. Avec l’ambition affichée de  son excellence Monsieur le président de la République la Côte d’Ivoire a inauguré son troisième pont en 2014 et est en train de construire son 4e pont aujourd’hui. Cela veut dire qu’en 57 ans, nous avons eu deux ponts. Et en dix ans le président Alassane Ouattara est en train de réaliser ce que nous avons fait en 57 ans. Quelle performance ! Dans l’accélération des infrastructures routières dans notre pays, ce vent de modernisation, vous devez le savoir soufflera bientôt du côté de l’emblématique carrefour Akwaba à Port-Bouët avec la construction d’un échangeur surplombant un giratoire au sol avec 2×3 voies. De même trois autres échangeurs sont prévus sur les principaux carrefours du boulevard François Mitterrand, au niveau des carrefours de l’Ecole de police, de la riviera 3 et de la palmeraie. Par ailleurs,  il est prévu la construction de 3 aérogares entre les importantes de Plateau et de Cocody dont les travaux seront lancés également cette année. Comme vous pouvez le constater la modernisation de notre pays, de notre capitale économique est irrémédiablement en marche.

Oui cette modernisation est en marche sans que nous oublions également ce que  nous devons faire au, niveau social. Parce que nous continuons à investir dans le domaine de la santé, nous continuons d’investir dans le domaine de l’éducation  et j’ai le plaisir de vous annoncer qu’en septembre prochain les travaux de l’université de San Pedro seront également lancés à San Pedro. J’ai le plaisir de vous annoncer également que l’Université de Bondoukou sera également lancé cette année. J’ai le plaisir de vous annoncer que des milliers de classe sont construites et dans le programme santé représente 577 milliards de FCFA. Je vous le dis également au le plan social des filets sociaux qui permettent de donner 36000 FCFA par trimestre aux plus défavorisés de notre pays est en cours avec un budget de 50 milliards de F Cfa. Cela veut dire que nous sommes en train de faire toute cette modernisation pour notre pays sans oublier le social. Oui Alassane Ouattara a réussi à reconstituer la gestion économique efficace, les infrastructures, le social, la compétitivité de l’économie, la création de richesse et le redéploiement du secteur privée. Oui  c’est cela la réalité que nous vivons en Côte d’Ivoire.

Honorables invités, mesdames et messieurs

A ce stade de mon propos, je vais m’adresser aux acteurs du projet pour leur exprimer tout mon encouragement mais également mais également les inviter à une plus grande implication  dans l’exécution de leur mission. Le chef de l’Etat et le gouvernement de notre pays attendent que dans un délai maximum de 26 mois, soit fin Août 2020 leur soit livré un ouvrage de qualité justifiant les gros efforts financiers consentis par l’Etat  et son partenaire financier la Banque Africaine de Développement. Je peux d’ores et déjà affirmer que le ministre de l’Equipement et des Infrastructures que je tiens ici à féliciter pour l’excellence  travail abattu et espérer que son travail veillera à cette exigence.

Honorable s invités, mesdames et messieurs

Notre pays est résolument engagé sur la voie de l’émergence et les efforts de  modernisation des infrastructures routières et les infrastructures dans les autres secteurs d’activités devraient être poursuivis. Pour  que ces projets aboutissent, il faudra tous que nous œuvrions ensemble à la préservation du climat de paix et de sécurité qui rassure les investisseurs économiques et favoriser la sérénité de nos concitoyens. C’est pourquoi, je saisis à nouveau l’occasion cette cérémonie pour inviter l’ensemble des habitants de notre beau pays à œuvrer chacun à son niveau au maintien de ce climat de paix, de convivialité afin de permettre  aux différents programmes de projets de développements de se développer et se dérouler dans de bonnes conditions  et  faire de la Côte d’Ivoire, un pays moderne, un grand pays en Afrique et dans le monde. C’est sur ces mots que je déclare lancés au nom du président de la république Alassane Ouattara les travaux de construction du 4e pont d’Abidjan. La cérémonie à laquelle j’ai assisté cet après midi me parait être une belle cérémonie d’hommage au président de la République Alassane Ouattara.

Je vous remercie pour votre aimable attention.

 

 

Propos recueillis par JEK

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans POLITIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Côte d’Ivoire: Propos Haineux, appels à la violence, le CNDH condamne les auteurs

DECLARATION DU CONSEIL NATIONAL DES DROITS DE L’HOMME (CNDH) RELATIVE A LA SITUATION…