Accueil POLITIQUE Accusé de harcèlement sexuel :  Aly Touré (Ambassadeur) dément et dénonce une cabale politique : « Je n’ai jamais payé 5 francs à cette femme »

Accusé de harcèlement sexuel :  Aly Touré (Ambassadeur) dément et dénonce une cabale politique : « Je n’ai jamais payé 5 francs à cette femme »

0
0
139

« Solange Koffi est la dernière qui venait d’être embauchée au sein de notre Représentation à Londres. Donc, nous avons payé ses droits tout simplement. (…)  A ma grande surprise, je vois dans la presse qu’elle a poursuivi la représentation, qu’elle aurait été victime de harcèlement sexuel et qu’elle a été payée 75 millions. Je n’ai jamais payé 5 francs à cette femme, je n’ai payé que ses droits et je n’ai jamais eu une citation de la Cour ici à Londres. Je n’ai jamais travaillé à l’ambassade. Je n’ai jamais été président de l’OIRC. J’estime que c’est une cabale du PDCI qui est purement politique ».

L’Ambassadeur Aly Touré passe à l’offensive, après les graves accusations de l’Hebdomadaire « Ivoir’Hebdo » l’accusant de s’être rendu coupable de harcèlement sexuel dans la capitale anglaise.

L’Ambassadeur Aly Touré se dit victime d’une cabale orchestrée par ses adversaires politiques au sein du PDCI-RDA. Selon, l’hebdomadaire qui cite le Daily Telegraph, le fonctionnaire international a été condamné à verser 75 millions de Francs CFA à dame Solange Koffi, présentée comme une employée de l’ambassade qu’il aurait licencié après le refus de cette dernière d’entretenir des relations intimes avec lui. « C’est totalement faux ! », a-t-il indiqué lors de l’échange téléphonique qu’il a eu avec APR News.

A en croire l’ambassadeur Aly Touré, l’article l’incriminant est « truffé d’incongruités ». S’il reconnait l’avoir licenciée, Aly Touré assure que cette décision est intervenue dans le cadre de restrictions budgétaires et n’est en aucun cas lié avec une affaire de harcèlement sexuel sur une dame qu’il « connait depuis l’époque de l’opposition en tant que membre influente de la délégation du PDCI ». Pour Aly Touré, cette affaire a été orchestrée par le parti d’opposition parce qu’il « dérange ». Le fonctionnaire a dans ce sens assuré avoir déjà reçu des menaces d’une autorité de tout premier plan du PDCI-RDA.

F.A

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans POLITIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Amaigri, Bohiri Michel révèle à ses fans le mal qui le ronge

La photo de Michel Bohiri, quelque peu amaigri, aux côtés d’Akissi Delta, pendant le…