Accueil INTERNATIONAL ASIE Abdal Karim Ewaida (Ambassadeur de Palestine en Côte d’Ivoire) : « La commémoration de la “Nakba” par notre peuple reflète sa détermination à renverser l’accord du siècle »

Abdal Karim Ewaida (Ambassadeur de Palestine en Côte d’Ivoire) : « La commémoration de la “Nakba” par notre peuple reflète sa détermination à renverser l’accord du siècle »

0
1
36

L’ambassadeur de la Palestine en Côte d’Ivoire a, dans un communiqué, dénoncé l’accord de paix annoncé par le président américain, Donald Trump, pour  la paix entre Israéliens et Palestiniens.

 Le 71ème anniversaire de la Nakba vient cette année à la lumière de grands défis qui envisagent la cause palestinienne et les droits justes et légitimes de notre peuple. Les conséquences désastreuses des décisions de Trump et ses positions partiales en faveur de l’occupation et de ses politiques, en particulier celles concernant Jérusalem et la question des réfugiés palestiniens qui représentent les fondements de la cause palestinienne, sont au cœur de ces défis. En plus du complot qui se prépare dans l’ombre, visant à mettre fin à la cause palestinienne et à la retirer de l’ordre du jour des préoccupations internationales, à sous-estimer les souffrances de notre peuple et ses droits, et à transformer cette cause de celle « d’un  peuple en quête de sa liberté et son autodétermination », à un problème « de personnes ayant besoin de solutions, et de programmes économiques et d’assistance sous le slogan de « l’Accord du siècle ».

Cette commémoration vient également au un moment où l’occupation intensifie son offensive de colonisation et de judaïsation contre Jérusalem et les lieux saints en particulier, et contre les territoires de l’État de Palestine en général, sans oublier les appels demandant l’imposition de la loi israélienne aux colonies en Cisjordanie occupée, qui est une tentative visant à imposer plus tard une souveraineté totale sur une grande partie de cette région. Elle vient aussi à la lumière du siège injuste persistant et des attaques sanglantes répétées contre notre peuple dans la bande de Gaza ; tout cela fait partie d’un plan colonial américano-israélien visant à détruire toute chance d’instaurer la paix sur la base de la solution prévoyant la création de deux États et à enterrer la possibilité d’établir un État palestinien indépendant aux côtés de l’État d’Israël. Il s’agit d’un changement flagrant et manifeste de la politique étrangère des États-Unis, qui tente de remplacer la solution de négociation du conflit par les diktats politiques et l’arrogance du plus fort. Et face aux circonstances difficiles que traverse aujourd’hui la cause de notre peuple, un autre défi émerge, c’est celui de l’incapacité de la communauté internationale et les organisations des Nations Unies, et en particulier le Conseil de Sécurité,  à mettre en œuvre et à faire appliquer les centaines de résolutions internationales relatives à la question palestinienne et à renoncer à leurs responsabilités juridiques et morales face au sort tragique de notre peuple, à ses souffrances persistantes et ses droits. Ce qui prive notre peuple de la protection internationale et diminue les chances de parvenir à la paix sur la base d’une solution à deux États.

L’ambassade réaffirme que la commémoration de « la Nakba » par notre peuple est une preuve évidente de son attachement à ses droits nationaux justes et légitimes, à son droit au retour, à son autodétermination et à la création d’un État palestinien indépendant dans les frontières du 4 juin 1967 ayant Jérusalem-Est comme capitale. Mais aussi, une preuve que les droits des Palestiniens ne seront pas soumis à la prescription tant que notre peuple resiste dans son pays derrière sa leadership sage représentée par  Son Excellence le Président Mahmoud Abbas. Pour sa part, l’État de Palestine affirme qu’il poursuivra sa bataille politique et diplomatique à tous les niveaux et dans toutes les enceintes pour faire taire le discours de l’occupation et renforcer le front international soutenant les droits de notre peuple, et rejetant le parti pris aveugle américain de l’occupation. Il continuera à incarner la personnalité juridique internationale de l’État de Palestine en obtenant une reconnaissance accrue de l’État palestinien. L’Etat de Palestine est déterminé à poursuivre le travail pour devenir membre à part entière au sein des Nations Unies, à exposer les crimes quotidiens de l’occupation contre notre peuple dans toutes les instances afin de poursuivre les criminels de guerre israéliens devant les tribunaux nationaux et internationaux, en particulier la Cour pénale internationale, et à défendre la paix en tant que stratégie nationale palestinienne, conformément à la vision du Président Mahmoud Abbas et à son initiative devant le Conseil de sécurité des Nations Unies, fondée sur le processus de paix international, et la légitimité internationale et ses résolutions.

L’ambassade souligne que la commémoration de « la Nakba » cette année représentera une véritable plate-forme pour confronter le mouvement américain malveillant et un pilier permettant de renforcer la ténacité des citoyens palestiniens dans leur pays afin de construire les économies de l’Etat loin de la domination de l’occupation.

L e 15 mai 2019

 

Voir plus d'articles associés
Voir Plus dans ASIE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Blé Goudé a reçu dimanche à la Haye Jean Louis Billon