Accueil SOCIÉTÉ 3ème cycle de l’EPU de la Côte d’Ivoire: Le CNDH et la Société civile font le point

3ème cycle de l’EPU de la Côte d’Ivoire: Le CNDH et la Société civile font le point

0
0
28

Le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) a organisé, en partenariat avec l’ONG UPR info et le Comité de suivi de l’Examen périodique universel (EPU), un atelier vendredi, à son siège, sis à Cocody les II Plateaux-Vallons

Cette rencontre a consisté faire  le point des activités de suivi et de mise en œuvre de l’Examen Périodique Universel (EPU), et particulièrement à travailler sur cinq indicateurs à savoir : « droits économiques sociaux et culturels » ; « groupes vulnérables » ; « droits civils et politiques » ; « droits de la femme et de l’enfant » et « conseil national des droits de l’homme »

A travers ces indicateurs, les participants ont pu dresser le bilan des activités menées depuis octobre 2019 ; identifier les aspects de la stratégie d’action nécessitant une clarification technique.

En effet, après soixante ans de fonctionnement de la Commission des Droits de l’Homme (1946-2006), l’Assemblée Générale des Nations Unies en tirant les leçons des faiblesses de la Commission a, à travers la Résolution 60/251 du 15 mars 2006, mis en place le Conseil des Droits de l’Homme qui, à son tour, a institué l’Examen Périodique Universel.

Après les évaluations du 3 décembre 2009 et du 29 avril 2014 pour les premier et second cycles, la Côte d’Ivoire a accepté 222 recommandations à l’issue de l’évaluation du 7 mai 2019 comptant pour le troisième cycle.

Ainsi, au cours de cette rencontre, Dr Marie Paule Kodjo, vice-présidente du CNDH a assuré que « le CNDH ne ménage et ne ménagera aucun effort pour prendre part et apporter sa contribution au suivi des observations conclusives et recommandations des mécanismes internationaux ».

Aussi, a-t-elle indiqué le CNDH mettra « tout en œuvre afin de parfaire sa stratégie de suivi, bien entendu, dans une bonne interaction avec le Comité de suivi de l’EPU et UPR Info »

Pour sa part, Drissa Soulama, représentant du comité de suivi,  a invité les participants à s’approprier les outils  pour un suivi efficace des différentes recommandations. Chaque  rapporteur de groupe a  présenté sa stratégie d’action en soulignant les succès ainsi que les obstacles ou difficultés rencontrés.

Ce sont au total, 30 rapporteurs qui ont pris part à cette rencontre  pour présenter également les activités et outils développés pour faciliter le suivi et la mise en œuvre des recommandations de l’EPU, notamment la classification des recommandations par thématique. Enfin, le calendrier, la méthodologie et le contenu des webinaires par groupe thématique ont été présentés aux participants, afin de préparer au mieux les prochaines activités EPU en ligne.

Fulbert YAO

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans SOCIÉTÉ

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Côte d’Ivoire: Ouattara pose de la 1ère pierre du Complexe industriel de transformation du cacao, à Anyama- PK24

Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a procédé  mardi  à la pose de la…