Accueil POLITIQUE 3e mandat de Ouattara : Blé Goudé ne prend pas position. Il laisse le choix « aux ivoiriens de décider»

3e mandat de Ouattara : Blé Goudé ne prend pas position. Il laisse le choix « aux ivoiriens de décider»

0
0
56

Depuis la Haye, au Pays Bas, où il réside après son acquittement en première instance de crimes contre l’humanité par la Cour pénale internationale (CPI), le 1er février dernier, Charles Blé Goudé, a accordé sa première interview ce mercredi 5 juin à la chaîne de télévision « France 24 ».

Sur la question d’un troisième mandat du chef de l’Etat Alassane Ouattara, Charles Blé Goudé estime qu’il appartient aux ivoiriens de décider au moment venu.

« Alassane Ouattara voici bientôt 10 ans qu’il est le chef de l’Etat de Côte d’Ivoire. les ivoiriens l’ont vu agir, les ivoiriens l’ont observé dans sa gestion des libertés, dans sa gestion de l’économie, dans sa manière de concevoir la société, à la fin, c’est à à eux de décider, s’ils veulent continuer avec lui où non », a-t-il declaré

Charles Blé Goudé ne se prononce pas sur une possible candidature présidentielle en 2020, mais affirme avoir une offre politique pour les Ivoiriens et compte travailler avec une équipe qui comprendra qu’il faut faire la politique autrement.

« Quand la crise ivoirienne a éclaté en 2002 j’avais 30 ans, au moment où je vous parle, j’ai 47 ans je ne suis plus jeune. La Côte d’Ivoire elle-même a changé, la situation en Côte d’Ivoire a changé, les populations ont changé, je veux participer au changement de la Côte d’Ivoire, je veux participer au débat politique en Côte d’Ivoire en tant qu’acteur principal parce que sur les 25 millions d’ivoiriens si j’ai été celui qui est venu à la Haye aux côtés de Laurent Gbagbo cela veut dire que je suis un acteur principal. J’ai un projet sur l’avenir de ma nation et pendant que je n’y suis pas je ferai de la politique en tant qu’acteur principal. J’ai des ambitions pour un jour diriger mon pays avec une équipe qui comprendra ou qui aura compris qu’il faut faire la politique autrement en Côte d’Ivoire. Nous avons une offre politique pour la Côte d’Ivoire. Aucune ambition politique n’est au-dessus de la vie de la Côte d’Ivoire et tous ceux qui y vivent », a-t-il declaré.

L’ancien ministre soutient aussi qu’il n’est pas « antifrançais » et souhaite parler avec les autorités Françaises pour aplanir ce cliché.

«Je veux parler avec les autorités françaises de l’avenir de la Côte d’ Ivoire et des relations franco-ivoiriennes. Je ne veux pas m’attarder sur tout ce qui est mortifère. Les relations entre la France et la Côte d’Ivoire ce n’est pas moi qui les ai bâti ce sont des relations historiques, aujourd’hui je suis content que c’est quelqu’un de ma génération qui est à la tête de l’Etat Français, il est mieux placé pour me comprendre. Je veux que la France soit en Côte d’Ivoire qu’elle prenne en compte les intérêts des Ivoiriens, non je ne suis pas antifrançais», a-t-il fait remarquer.

Le « général de la rue » affirme que les tensions intercommunautaires interpellent et craint « des intempéries en Côte d’Ivoire »

«La vie de la Côte d’Ivoire ne se limite pas à des élections. Il faut savoir lire la météo politique qui annonce des intempéries en Côte d’Ivoire, les tensions intercommunautaires nous interpellent. Je ne suis pas partisan d’un ivoiro-pessimisme. Il faut qu’on prenne cette responsabilité pour savoir qu’on est en mission pour le peuple », a-t-il déclaré.

Charles Blé Goudé souhaite le retour de Laurent Gbagbo.  « La place de Laurent Gbagbo, c’est au milieu de son peuple, il doit être au milieu de son peuple pour réconcilier les Ivoiriens pour amener la paix en Côte d’Ivoire», a-t-il indiqué.

Fulbert YAO

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans POLITIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Yopougon : un caïd des jeunes en conflit avec la loi et 4 de ses acolytes interpellés

Un caïd des jeunes en conflit avec la loi  et quatre de ses acolytes qui semaient la terre…