Accueil ÉCONOMIE 3e édition de la «Matinale de la Modernisation»/ Modernisation de l’Administration : Voici les 6 grands axes de la contribution des douanes ivoiriennes

3e édition de la «Matinale de la Modernisation»/ Modernisation de l’Administration : Voici les 6 grands axes de la contribution des douanes ivoiriennes

0
0
51

La Tribune du ministère de la Modernisation de l’Administration et de l’Innovation du Service Public baptisé «Matinale de la Modernisation» a reçu hier à l’immeuble SCIAM, le Directeur général des Douanes, le Colonel Major Da Pierre Alphonse. Face à la presse, le patron des Douanes est notamment revenu sur le scandale au Guichet unique automobile…

Les journalistes et le Directeur Général des douanes ivoiriennes, le Colonel Major Da Pierre Alphonse, ne se sont pas fait de cadeaux, hier lors des échanges qui ont suivi sa communication sur le thème «La modernisation de l’administration douanière, quels défis ?». L’invité du ministre de la Modernisation de l’Administration et de l’Innovation du Service Public, Abinan Pascal Kouakou, a vite fait de mettre de côté le thème de la rencontre pour répondre aux multiples questions des journalistes sur le scandale au Guichet unique automobile. Comment le système de contrôle de la douane été pris à défaut par les fraudeurs du Guichet unique automobile ?

Pourquoi le Directeur général de la Douane ne démissionne-t-il pas de son poste, après l’éclatement de ce scandale ? Pourquoi aucun transitaire n’a encore été iniquité dans le cadre de cette affaire ? Que compte faire la douane ivoirienne pour mettre fin à la fraude au niveau du Guichet unique automobile ? Face à toutes ces questions, le Colonel Major Da Pierre Alphonse a joué la carte de la transparence. Il a très vite dégagé la responsabilité des douanes ivoiriennes dans ce scandale. «Le Guichet unique automobile n’est pas placé sous la gestion de l’administration des douanes. La douane est un maillon dans la chaîne du Guichet unique automobile. (…) Je ne peux pas démissionner. Je suis un fonctionnaire qui  fait au mieux le travail pour lequel on le paye. Je ne me sens pas du tout redevable ou coupable de quoi que ce soit qui soit arrivé au Guichet unique automobile. J’ai eu  l’avantage de mettre le pied dans une affaire qui, malheureusement,  ne fait pas honneur à notre pays.

Je suis très fier d’avoir agi ainsi à l’instar de ce que le gouvernement et l’Etat de Côte d’Ivoire demande», a-t-il répondu. Pour le reste, le Directeur général des douanes ivoiriennes a présenté les six (6) grands axes de la contribution des Douanes ivoiriennes à la modernisation de l’administration. Il s’agit, a-t-il affirmé, de la Simplification et la sécurisation des procédures, le renforcement des contrôles sur la base de l’analyse des risques, la modernisation du transit et des régimes particuliers, le renforcement des contrôles après dédouanement et de la lutte contre la fraude, la modernisation de la gestion des ressources humaines, de l’organisation et de la conduite des opérations et le renforcement des systèmes d’information. «La modernisation est dynamique. Et, nous avons développé des applications bien précises afin de nous inscrire dans cette politique. (…) Les meilleurs vendeurs de l’administration des douanes, ce sont les institutions de Bretton Woods. Où la douane ivoirienne est régulièrement recommandée à plusieurs pays. (…) Les recettes de la douane sont passées de 973 milliards de F cfa en 2012 à  1723 milliards de F cfa en 2017. Soit une croissance moyenne de 12%. C’est cela que la modernisation a pu apporter à la Douane de Côte d’Ivoire», a-t-il affirmé avant de terminer sa communication en s’attardant sur les défis et les perspectives qui s’ouvrent pour les douanes ivoiriennes.

Fofana Ali

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans ÉCONOMIE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Présidentielle ivoirienne : les électeurs font mentir les oiseaux de mauvais-augure

L’opposition avait prévu un jour de “catastrophe”, mais jusqu’à pr…