Accueil POLITIQUE 18 mai 2005-16 juillet 2018: L’histoire de la naissance d’un grand parti

18 mai 2005-16 juillet 2018: L’histoire de la naissance d’un grand parti

0
0
51

Un événement historique va marquer ce jour la scène politique en Côte d’Ivoire. C’est la naissance du parti unifié RHDP. Mais de 2005 à 2018 que de chemin parcouru !

C’est le jour-j. Ce lundi 16 juillet 2018 va marquer la naissance du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (RHDP) comme parti politique unifié. Et pourtant, ce n’était pas donné. Né dans  un contexte d’extrême tension  où Laurent Gbagbo  louvoyait avec  l’organisation des élections  pour s’éterniser au pouvoir, les enfants de Félix Houphouët Boigny sont parvenus à l’époque, à transcender tout ce qui les divise pour sauver tout ce qui les rassemble : La Côte d’Ivoire et le peuple ivoirien. Ainsi naquit le 18 avril 2005 le RHDP sur les bords de la Seine à Paris. A sa naissance,  certains analystes de  la politique ivoirienne avaient parlé d’alliance contre nature et ne vendaient pas chère la peau du RHDP. Mais ce fut une erreur. Comme dans tous parcours, le RHDP a résisté aux péripéties du temps et aux vicissitudes humaines. Mieux, jamais une alliance politique n’a aussi duré en Côte d’Ivoire que le RHDP. Et comme on ne change pas une équipe qui gagne, les enfants de Félix Houphouët Boigny ont décidé de franchir ce jour, la dernière étape qui va sceller à jamais l’unité retrouvée. Il est vrai que dans sa marche, le RHDP a connu des flops dont le plus retentissant reste le départ du fondateur du Mouvement des forces d’avenir (MFA), Innocent Anaky Kobenan qui était là au départ, qui a été de tous les combats jusqu’en 2010, mais qui a fini par claquer la porte.

Mais durant les 13 années qu’a duré cette alliance, le RHDP a remporté d’énormes victoires qui profitent aujourd’hui à toute la Côte d’Ivoire. La première et la plus emblématique de ces batailles reste et demeure la victoire à la présidentielle de 2010 où il a fallu le RHDP pour arracher les élections à Laurent Gbagbo qui se complaisait dans la situation de ni guerre, ni paix de l’époque pour se maintenir au pouvoir.  Mais bien avant cela, il fallait gagner la bataille de l’inscription sur la liste électorale. Face à la machine mise sur pied par les officines obscures du FPI pour empêcher les partisans des houphouëtistes de s’inscrire sur le listing électoral, il a fallu une mobilisation extraordinaire des jeunes du RHDP pour faire reculer la machine de la fraude de Laurent Gbagbo. Et ceci, au prix de plusieurs morts qui ont été enregistrés de part et d’autre dans le pays. Outre la bataille de la liste électorale, il a fallu l’unité et la cohésion au sein du RHDP pour faire évoluer les différents accords qui ont été signés dans le cadre de la résolution de la crise ivoirienne. Même au niveau de la Commission électorale indépendante, voyant la machine déferlante du RHDP, Gbagbo voulait verrouiller cette institution ; d’où la double dissolution du Gouvernement et de la CEI intervenue en février 2010. Mais ici encore, le RHDP est parvenu à faire reculer le célèbre boulanger des lagunes. Malgré cela, le régime de la Refondation avait fini par plonger la Côte d’Ivoire dans  une crise post-électorale qui a causé 3000 morts. Mais Pendant quatre mois et vivant sous réclusion au Golf hôtel, les houphouëtistes ont fini par battre Laurent Gbagbo dans les urnes et par les armes. Une fois aux affaires après l’investiture du président Alassane Ouattara en mai 2011, le RHDP a géré le pouvoir dans une synergie d’actions et a permis à la Côte d’Ivoire d’amorcer son second miracle  avec une nouvelle Constitution moins confligène.

Aujourd’hui, tous les clignotants de la vie socio-économique sont au vert et les prouesses de la Côte d’Ivoires sont saluées par toute la planète. Après la signature de l’Accord politique du 12 avril 2018, les enfants d’Houphouët Boigny ont décidé ce jour de bétonner cette union sacrée qui va permettre à la Côte d’Ivoire de maintenir ce niveau de développement sur un long terme dans un climat de paix. Il est vrai qu’il y a quelques grincements de dents, mais la grossesse est arrivée à terme : Akawa au parti unifié !

Kra Bernard

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par Bernard Kra
Voir Plus dans POLITIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Interview/ Ben Kayala (SN chargé des relations avec les partis politiques): « Avec ou sans coalition, le RDR va gagner les municipales et régionales»

Le mouvement ‘‘Ne touche pas à mon RDR’’ a organisé pendant le mois de Ramadan, une opérat…