Accueil POLITIQUE 09 janvier 2017-04 juillet 2018: 18 mois au service de la Côte d’Ivoire et des Ivoiriens

09 janvier 2017-04 juillet 2018: 18 mois au service de la Côte d’Ivoire et des Ivoiriens

0
0
32

Le gouvernement Gon 1 a passé un an et six mois à servir la Côte d’Ivoire et les populations vivant sur le territoire national. En plus d’apporter le bonheur à ses concitoyens, l’équipe dirigée par le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a obtenu des résultats probants sur le plan diplomatique.

Il a fait son baptême de feu en janvier 2017 dès sa nomination avec la mutinerie dans l’armée ivoirienne. Dès lors, d’aucuns lui prédisaient un parcours difficile. Mais il n’en a rien été. Bien au contraire, Amadou Gon Coulibaly et son équipe ont décanté bien des situations. Comme la grève des fonctionnaires sur toute l’étendue du territoire que le chef du gouvernement a réussi à canaliser. Le Premier ministre a échangé franchement avec les grévistes qui lui ont fait confiance. De ces négociations sont nés des accords qui ont été appliqués à la lettre pour certains et en cours d’application pour d’autres. Il s’agit de la revalorisation indiciaire de 150 points pour les catégories A et B et 100 points d’indice pour les catégories C et D, de l’intégration à la Fonction publique de 1854 agents journaliers du Secteur public par voie de concours exceptionnels en 2017 et 2018, du rétablissement des précomptes à la source des cotisations syndicales au profit des syndicats, et du paiement du stock des arriérés des fonctionnaires estimés à 249,6 milliards à partir de 2018, en plus des efforts financiers déjà consentis par le gouvernement, notamment le déblocage des avancements d’un coût de 250 milliards FCFA.

Sur le plan sécuritaire, plus de mille caméras de surveillance ont été installées à Abidjan et à l’intérieur du pays quand le Centre de coordination des décisions opérationnelles (Ccdo) a été déployé outre Abidjan, dans des grandes villes comme Bouaké, Korhogo, San Pedro, Duekoué et Abengourou, en attendant d’autres villes du pays. Sur plan économique, hormis la construction d’usines de transformation et de commercialisation du riz et de la noix de cajou, le gouvernement a construit des routes neuves (Boundiali-Odienné, Ferké-Kong et Korhogo-Karakoro, Tiébissou-Didiévi, Divo-Guitry-la côtière,  etc.) ainsi que les travaux de renforcement de routes revêtues sans oublier l’inauguration du barrage hydroélectrique de Soubré de 275 MW, portant la puissance totale installée à près de 2200 MW.

Plus de 4 639 localités sur les 8 513 localités de la Côte d’Ivoire ont été électrifiées, soit un taux de couverture de 55 %. Sur le plan diplomatique, 2017 a été l’année de la Côte d’Ivoire sur la scène internationale grâce à la diplomatie payante du président Alassane Ouattara. Abidjan a passé avec succès le vote des membres non permanents du Conseil de sécurité de l’Onu. Le 2 juin, 189 pays sur 192 ont accordé leur confiance à la Côte d’Ivoire pour siéger parmi les 15 « Grands » qui décident au sein des Nations Unies. Ce plébiscite est une victoire de la diplomatie ivoirienne qui a su rallier toutes les grandes puissances à sa candidature. Il ne faut pas passer sous silence l’organisation parfaite à Abidjan, des Jeux de la Francophonie en juillet 2017 puis du sommet Ue-Ua en novembre 2017. On peut le dire, Amadou Gon et son gouvernement ont fait avancer la Côte d’Ivoire en 18 mois de gestion. Et, la gestion efficace de la dernière catastrophe liée aux inondations de juin dernier a fini de convaincre tout le monde sur la capacité de ce gouvernement à faire face aux imprévus. La preuve par quatre qu’Amadou Gon Coulibaly tient la barre. Sa reconduction par le président Ouattara n’est donc pas une surprise. Cela va de soi.

 

Ouattara Abdoul Karim

Voir plus d'articles associés
Voir Plus par L EXPRESSION
Voir Plus dans POLITIQUE

Laisser un commentaire

Voir Aussi

Les ministres africains de la santé appellent à une plus grande vigilance dans la lutte contre la COVID-19

 Les ministres africains de la santé réunis cette semaine pour la reprise de la session vi…